Pomme de terre.

À la cuisine.

La pomme de terre «de luxe» Délicatess est la meilleure pour ces recettes.

Au four.

Les pommes de terre, lavées et / ou brossées (selon la maturité de la peau) sont posées sur  une tôle à four, arrosées d’un peu d’huile d’olive et de gros sel, accompagnées de quelques feuilles de laurier sauce.

«Une casse de patate !»

En bressan, faire «une casse de patate», c’est la cuisson à la traditionnelle poêle d’acier brut, culottée et noircie par l’usage. Pour la cuissson de la pomme de terre, les Biaux Jardiniers utilisent de préférence la poêle dite «lyonnaise» (publicité gratuite), en acier relativement fin, qui non seulement est moins lourde quand on fait sauter, mais qui, pour la pomme de terre, attache très difficilement. On prépare la pomme de terre en petits cubes. On les lave puis sèche dans un linge. On met la poêle sur feu vif, avec un peu d’huile au fond. Quand l’huile est assez chaude (= bien liquide), on sème le gros sel, et on y jette la pomme de terre. À partir de là, c’est du travail quasi à plein temps… On secoue en permanence. On peut environ à mi-cuisson ou un peu au-delà, baisser un peu le feu, et si on est très vif, préparer la salade en même temps, mais «on se déprend» très souvent pour aller tourner la poële : il ne faut pas que çà accroche ! On remet à feu vif pour dorer.

On n’attend pas pour manger ! Et on finit son assiette… çà ne réchauffe pas ! Bref, la «casse de patate», c’est tout un art de vivre.

Dans les livres.

Comme une aubergine…

La pomme de terre - Solanum tuberosum - est de la famille des solanacées, où elle cotoîe tomates et aubergines comme légume, mais aussi tabac et datura. Originaire elle aussi des Andes d’où elle a été «découverte» début XVI ème par les conquistadors, elle n’a mis que moins de quatre siècles pour devenir, avec le blé, le riz et le maïs, une des bases de l’alimentation mondiale. Il s’en produit plus de 300 millions de tonnes par an, dont 6 en France. Son intérêt pour l’alimentation humaine est sa productivité : c’est une des plantes qui produit 1/ en le moins de temps, 2/ le plus de nutriments, 3/ sur la plus petite surface.

La partie consommée de la pomme de terre n’est pas sa racine, mais un tubercule. La plante est autogame et ses fleurs, dont les corolles sont blanches ou mauve selon les variétés, donnent rarement un fruit (dont les graines peuvent servir à l’obtention de nouvelles variétés).

Le pharmacien militaire Parmentier a sans doute été très bon en comm. puisque c’est son nom que l’histoire aura retenu. Mais c’est un autre militaire, botaniste amateur, François-Georges Mustel qui, plus de vingt ans plus tôt, avait cultivé à Rouen, les premières pommes de terre en France et en avait entamé la diffusion auprès des agriculteurs voisins.

Bien que classiquement appelée «patate», la pomme de terre n’a botaniquement rien à voir avec la patate douce, une vivace de la famille des Convolvulacées (comme le liseron). La patate douce, arrivée à la mode il y a une dizaine d’années, est un légume exotique vivace dans ses régions de culture adaptée : les tropiques.

Bel Hubert.

Bel Hubert, le garagiste chanteur suisse a, parmi ses diverses chansons rurales, de cuisine, ou d’amour, commis une pièce intitulée «Les patates». On peut l’écouter ici :

Bel Hubert ne chante pas que «Les patates», on peut notamment l’écouter avec deux autres chanteurs suisses, Sarclo et Simon Gerber dans le spectacle «Quinzaine du blanc pour les  trois Suisses».

Et Bel Hubert a un site : http://www. belhubert.ch/

Au jardin.

Sous tunnel.

Les Biaux Jardiniers produisent de la pomme de terre nouvelle. Uniquement des variétés dites «de luxe» ou «à chair ferme». Les premières plantations se font sous tunnel.  La récolte a lieu à partir du mois de mai et se fait à la main tant les tubercules, immatures, ont la peau fragile.

Pomme de terre nouvelle en culture sous tunnel.

En plein champ.

Les plantations en plein champ, plus tardives, permettent d’échelonner les récoltes  de cette pomme de terre dite «de luxe» pendant tout l’été.

Culture de pomme de terre primeur à chair ferme en plein champ.

Les dernières plantations, qui sont récoltées à complète maturité, permetttent de prolonger le plaisir de la «casse de pomme de terre» jusqu’en hiver.

* * * * * * * * *