Production

Dur dur

Au jardin, le sale temps continue… Jamais assez de jours sans pluie à la queue leu leu pour mener les travaux de saison jusqu’au bout. Fin de semaine dernière, les biaux jardiniers ont reçu la visite d’un couple d’amis maraichers en Isère… qui ont donc participé au repiquage des petits pois :

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/03_04/pois600marq.jpg

Le premier semis en mottes de petits pois, comme il n’avait pas pu être repiqué à temps pour cause de pluie, avait, lui, été «jeté».

Temps "de saison" ...

Il y a de temps en temps quelques belles journées assez ensoleillées qui réchauffent un peu nos terres encore trop froides pour que ce qui y a été planté y pousse vraiment ; et qui aident le jardin à ressuyer suite à toutes les pluies que nous avons subies régulièrement sur mars.

Les rares belles journées aident aussi à la remontée du moral des biaux jardiniers qui voient leurs jeunes plants de légume «tourner en rond» dans leurs mottes carrées en caisses sous tunnel, faute de plantation en place : peut-être que d’ici quelques jours, nous pourrons finir de préparer les planches et enfin y planter salades, oignons,épinards, petits pois, choux-rave,persil, fève…Peut-être !

L'écologie, c'est pas facile...

…quand on se pique de pratiquer !

Par exemple : nous avons eu quelques problèmes cet été avec l’intrusion d’une famille de faisans dans nos tunnels. Sans doute quelques rescapés des lâchers de la chasse de l’an dernier qui se sont reproduits «en plein champ». Ces braves volatiles semblaient apprécier nos tomates. On les comprend, mais on ne l’accepte quand même pas.

Le président de la société de chasse nous a fourni une bonne quantité de filet à volière, dans lequel nous avons taillé des morceaux suffisamment grands pour «fermer» les extrémités des tunnels concernés. Et ce fût un moyen relativement efficace d’empêcher ces visites indésirables.

Début de saison

Nous avons débuté les premières plantations en plein champ : petit pois, chou pointu, feuille de chêne, batavia blonde, épinard.

Il a donc aussi fallu remettre en service l’arrosage. A l’abri pour l’hiver, les tubes sont rangés sur une remorque, les asperseurs sur leur pied sont empilés sur une palette.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2012/03_04/asperseurs600marq.jpg

Nous avons donc distribué tout cela dans les différents carrés de culture, connecté les tubes, branché, et ça marche … Quel plaisir !!!

ça avance

Des piles de caisses de mottes VIDES qui s’empilent à chaque bout du tunnel, c’est très bon signe ! Cela veut dire que les repiquages avancent à bon rythme.

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/caissesmottes600marq.jpg

 

Mais le chargé de comm› du biau jardin de Grannod peine à suivre le rythme des chargés de production. D’autres photos plus tard, donc !

 

Légende de la photo sous tunnel.

Météo, boulot, boulot

Les pluies du mois de juillet ( qui ont fait grand bien à la terre et aux prés) ont été très abondantes. Voire trop du point de vue des maraîchers (qui sont gens avec un système d’arrosage efficace). Ceci prouve que les paysans, qui se plaignent toujours de la météo, ne se plaignent pas forcément toujours tous en même temps…

 Mais trop c’est trop et depuis près de 3 semaines, nous ne pouvions plus travailler la terre du jardin, trop mouillée. Nous avons donc pris beaucoup de retard dans les différents travaux de saison : préparation des planches permanentes pour les prochains semis et repiquages, binages et divers entretiens des cultures en place, etc…

Météo, boulot, dodo !!!

Il pleut…

Si l’on en croit le pluviomètre du biau jardin ( et pourquoi nous mentirait-il ??? ) il est tombé ces 10 derniers jours plus d’eau du ciel qu’entre le 1er mars et le 30 mai. 

Plus de pluie en 10 jours d’été qu’en 100 jours de printemps …

Et il en est encore pas mal d’annoncée pour ces jours…On peut dire que » çà commence à craindre ! «

ça va bien, mais...

Les carrés qui porteront des légumes l’année prochaine ont reçu du fumier au printemps et  avaient ensuite été semés en engrais verts… qu’il s’agit de broyer régulièrement, et en tous cas avant que les herbes indésirables qui y ont levé ne montent à graine. Le broyage n’est pas fini, car nous avons été interrompus par une panne sur le broyeur, mais c’est bien avancé. Et l’attelage cassé est en cours de démontage pour réparation.

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/evbf2011600marq.jpg

Pages

S'abonner à RSS - Production