Production

Ils attaquent...

et quand ils attaquent, il vaut mieux s’en rendre compte dès le tout début du début.

Pour intervenir immédiatement.

Parceque ils vont vite !


Donc quand arrive la saison d’automne, que des chevreuils commencent à venir se promener autour du jardin, les biaux jardiniers surveillent particulièrement les planches de chicorée. Parce que la chicorée, surtout la pain de sucre mais pas que… le chevreuil, et ben, on dirait bien qu’il adore vraiment çà. Particulièrement dès qu’elle commence à être un peu pommée; pas trop avant : le chevreuil, il doit avoir ses petites préférences !
Et effectivement, il y a plusieurs jours, les biaux jardiniers, en faisant leur quotidien «tour du jardin» ont noté la première trace d’attaque dans la chicorée pain de sucre.

Au Biau Jardin de Grannod aussi, elles sont voilées...


cela faisait quelques jours que les biaux jardiniers se posaient la question : faut il les laisser dehors non voilées ?

doit on les voiler tout de suite ?

avec des après-midi autour de 37 degrés, est-ce bien raisonnable de les voiler ? ne risquent elles pas de souffrir ?

les terres cultivées par le Biau Jardin de Grannod, bien que propriété collective de 80 personnes réunies dans un GFA, le Groupement Foncier Agricole Les Jardins Qui Chantent, n’étant pas un «lieu public», n’est ce pas déplacé de se poser toutes ces questions ?

Parce que vraiment, au 15 août, c’est quand même commencer à prendre des risques que de ne pas les voiler…

Merci Étienne !

Le sympathique Étienne a de très nombreuses qualités : il aime le bien boire et le bien manger, il travaille dans le domaine de l’auto-construction bio, il aime prendre calmement le temps d’échanger avec ceux qu’il rencontre, il a de grandes compétences en mécanique tant au niveau dimensionnement conception que réalisation, il envisage de s’installer paysan en production laitière avec transformation, il aime prendre le temps de vivre, il apprécie le Jura, etc… Pas étonnant donc que l’ami Étienne soit venu plusieurs fois passer quelques jours au Biau Jardin de Grannod, qui n’est en plus pas bien loin du Jura.

Çà a tapé.

Vendredi soir,  il y a pas mal de coins qui ont été grêlés.

Les biaux jardiniers ont eu de la chance, il n’y a pas eu de grêle chez eux alors qu’elle est tombée au bourg ; mais çà a quand même plu «très fort» avec «bien du vent». Et il y a eu un peu de casse. Pas mal de pieds de courgette ont été décapités : à peine commencée, la production des plantes victimes est donc tarie.

courgettes \"décapitées\"

Drôle de saison

Après une saison 2015 très chaude et sèche qui a été difficile pour l’échelonnement des salades ( voir article ), un hiver doux difficile pour l’échelonnment des salades…

Et pas mal de pluie hivernale :

le bief a débordé pour la deuxième fois en début de semaine.

Et la Seille a envahi la prairie à nouveau ce week-end.

Remplacement de vieux matériels usagés.

Au Biau Jardin de Grannod, en 2016, on remplace quelques vieux matériels usagés !

1° Le fourgon…

utilisé par les biaux jardiniers pour vendre leur production d’abord sur les marchés, puis pour distribuer leurs paniers de légumes, arrivait en fin de vie. Ce qui n’est pas surprenant pour un fourgon âgé de 14 ans qui a parcouru vaillemment 15 à 20 000 km chaque année, tout en rejetant très peu de particules fines puisqu’il brulait du GPL.  Au bilan 6 fois le tour du monde rempli de salade, carotte, etc…
Une belle carrière.
Ailleurs, il aurait peut-être eu droit à une belle médaille du travail !

Mais les biaux jardiniers sont sans pitié : le vieux matériel usagé a donc été remplacé par un tout neuf.

Pages

S'abonner à RSS - Production