Production

Il a enfin plu...

…alors bien sûr, le paysan-maraîcher qui se plaignait du temps trop sec… s’est plaint pendant un jour ou deux que le terrain était trop mouillé !!! Mais «en même temps» il en était heureux… parce que le Biau Jardinier, il n’attendait qu’une chose : une bonne pluie, qui arrose bien ses engrais verts pour qu’il démarrent à fond,

Engrais vert pluriannuel encore bien diversifié en troisième année de croissance.

Sécheresse = temps idéal à gros chantiers

C’est mathématique ! Beaucoup de chantiers = beaucoup de photos.

C’est mathématique ! Hiver peu arrosé + mars très sec = idéal pour chantiers avec gros engins.

C’est vrai : la sécheresse actuelle

  • angoisse le paysan-maraîcher (dont le jardin a besoin d’eau) et
  • réjouit le paysan-maraîcher (dont le jardin a besoin de supporter la visite active d’une pelleteuse…).

Comme quoi… la météo…çà dépend du point de vue !  Alors en plus du travail de saison «normal» facilité par les conditions météo,

Pendant les chantiers, le printemps continue...

…et principalement dans les épines noires et les myrobolans en fleur, çà butine «à fond les manettes» ; les pollinisateurs sont si nombreux à travailler que çà en serait un genre de tapage diurne, et le riverain de se demander : que fait donc la police ? (elle tire les gilets jaunes, répondit l’écho !).

Sous tunnel, les fèves ont une bien belle floraison,

C'est aujourd'hui le printemps

C’est aujourd’hui le début officiel du printemps. Et comme d’hab, le début de printemps, c’est un peu de tous les temps : soleil printanier et pluies sous temps gris. Concernant le soleil printanier, c’est le début de floraisons d’espèces sauvages. Les prunelliers dans les haies explosent de fleurs blanches et çà butine à donf› !

Haie bocagère de feuillus de pays plantés en mélange

la prairie humide est garnie de fritillaire

Et pendant ce temps au jardin...

…la vie hivernale suit son cours.

Les engrais verts hivernants protègent le sol des intempéries et de l’érosion. C’est une technique fondamentale en bio en hiver aussi : leur végétation empêche le lessivage des éléments fertilisants. Tous sont en bonne forme hivernale : ceux semés en automne (1er plan) comme ceux en place depuis une ou deux années (2nd plan).

Engrais verts annuels et pluriannuels couvrent le sol.

Travaux d'hiver

Notre ferme compte pas mal de haies : des anciennes déjà en place avant l’arrivée des Biaux Jardiniers, et celles qu’ils ont plantées peu à peu. Il y a aussi des arbres isolés : là encore des «anciens» et des «nouveaux». Le Biau Jardinier a travaillé récemment à l’entretien notamment des arbres d’alignement plantés il y a une quinzaine d’années le long de la desserte. Travail mené à la tronçonneuse ou à la scie.

Et dans cette activité, il arrive toujours un moment où les bras sont trop courts…  alors il faut… prendre de la hauteur !

Du jardin au livre de la ferme

C’est la saison des travaux d’hiver et le Biau Jardinier en a donc entamé quelques uns. Plusieurs sont terminés, notamment l’apport de poudre de roche calcaire qui a été réalisé sur les 6 hectares qu’il était prévu de garnir cette année.

Le chargé de comm› a donc complété la partie concernée du livre «La belle histoire du Biau Jardin de Grannod» qui est accessible par l’onglet «l’histoire de la ferme».

(on peut cliquer sur les photos des pages pour y accéder)

Pages

S'abonner à RSS - Production