Météo

Moins 10

Moins dix au jardin pour Noël :

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2010_suite/duhaut500.jpg

Monsieur Sagesse Populaire, ce grand pourvoyeur de dictons, avait bien raison de le dire :

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2010_suite/bois500.jpg

» Noël au balcon = enrhumé comme un con.»

 

 

.

 

 

Pas facile...

Fantastique ce soleil ! ça fait enfin du bien, au jardin comme aux biaux jardiniers !  L’énergie solaire, c’est vital!
Mais pas facile d’arriver à rattraper le retard accumulé au jardin quand on a la garantie que de quelques jours de beau temps sec …
Il faut préparer les planches, pailler ce qui doit l’être, planter ou semer, sans oublier de cueillir ce qui doit aller dans les paniers de la semaine !

Aujourdhui nous avons enfin pu :


 
semer les fèves
http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/300feve.JPG
Légende de la photo :

 

Bon sang de bois...

Bon sang de bois, comment voulez vous qu’on arrive à faire de jolis paniers dans ces conditions ???
http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/neige300.JPG
Les pauvres batavias plantées il y a près de deux mois sous tunnel, même avec une deuxième protection par dessus, ont bien de la peine à se maintenir.
http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/gd300.JPGComme dit le poète :
«la soudure
c’est dur»

Froid


Pour une meilleure protection contre le froid, nous avions installé une série d’arceaux au dessus des planches de culture sous tunnel. Quand cela a été nécessaire, nous avons disposé des voiles de polypropylène non tissé.  Ce qui permet, en même temps de limiter la baisse des températures et d’éviter que les feuilles des légumes les plus fragiles ne soient cassées par le voile, ou brulées par la condensation.

Les bordures de tunnels, où nous avons implanté des mélanges pour héberger les auxiliaires n’ont pas besoin d’être protégées : le plus gros du mélange est composé de plantes hotes non gélives.

 

 

 

Y'a pas mal soufflé, c'te nuit ...


… et une partie du toit du hangar de notre voisin Paul, agriculteur en retraite, s’est envolée, arrachant aussi une partie de la charpente » home made «.




Il y a eu quelques tôles qui ne sont pas allées plus loin que sur la route, attendant gentiment le passage de notre voiture direction le bus pour le lycée ; d’autres l’ont traversée pour un voyage plus important d’une vingtaine de mètres dans le pré.



Inondations ?



Les terrains étaient gorgés d’eau… les dernières pluies en ont rajouté pas mal… la Seille déborde…elle arrive juste au bas de notre pré-verger


Dans la parcelle de plein champ, difficile de marcher sans la bouée !!!

Les choux frisés et de Bruxelles ont les pieds dans l’eau. A force, ils risquent de manquer d’air…

Sagement, le tracteur reste garé sous l’auvent. On le comprend : les premiers semis à l’extérieur ne sont hélas pas encore à l’ordre du jour.

Pages

S'abonner à RSS - Météo