Météo

Çà gouille !

Jusqu’à la semaine dernière, de la pluie, il y en avait comme qui dirait «bien assez»…
Mais depuis les orages de la fin de semaine passée, on peut aller jusqu’à dire qu’il y en a trop ! Çà gouille !

Sur les planches permanentes nues ou dont la couverture végétale s’est encore peu développée, les limons fins entrainés dans les allées permanentes par les pluies gardent la trace du passage des biaux jardiniers d’autant que les allées venaient de recevoir un petit passage de bineuse :

Ben oui, c'est le printemps...

… et alors c’est comme à chaque printemps : des fois «c’est un peu compliqué», comme on dit au XXI ème siècle.

Les jours de beau soleil, les biaux jardiniers peuvent travailler, et grâce aux bandes fleuries, les auxiliaires aussi !


Après les jours de pluie, les biaux jardiniers arrivent aussi à faire certains travaux, grâce aux planches permanentes, même si dans l’allée permanente «çà gouille!».

Drôle de saison

Après une saison 2015 très chaude et sèche qui a été difficile pour l’échelonnement des salades ( voir article ), un hiver doux difficile pour l’échelonnment des salades…

Et pas mal de pluie hivernale :

le bief a débordé pour la deuxième fois en début de semaine.

Et la Seille a envahi la prairie à nouveau ce week-end.

planches permanentes + engrais verts, c'est super...

La semaine dernière, il y a eu plusieurs belles journées.
ah ah ah «belles» journées… ah ah ah, çà veut dire quoi cet adjectif qualificatif subjectif ? Et bien, pour faire simple, une belle journée, c’est quand il fait le temps que professionnellement, le paysan aurait souhaité qu’il fasse, et que çà le fait…
Exemples:

Ça a fumé cet été !

C’est vrai qu’il a fait drôlement chaud cet été ( et il semblerait que çà ne soit pas fini ) au point que la gâpette du biau jardinier en aurait fondu… Du coup, la queue de cheval, souvent chignonnée pour une meilleure aération cervicale, en a profité pour goûter le grand air ! Mais çà retient le couvre biau chef quand il y a du vent.

Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Le biau jardinier a passé énormément de temps ces dernières semaines devant son écran pour tenter de mettre en ligne le site.

Et bien sûr, tout n’est pas fini. Mais il y avait urgence.

Après l’invasion par les spams de publicité, il y a eu le sabotage ( comme dirait peut-être là aussi Erri De Luca ) de toute l’esthétique faite par Ludivine ( voir son site ICI ) et l’impossibilité de lire le début des articles. Nécessité fait donc loi.

Concernant la présentation de la ferme, le plus gros de la partie strictement agricole est fait mais pas plus. Et pour la partie légumes, il y a encore un gros chantier… 

Et un peu partout trainent des chantiers en cours. Donc :

tolérance,

patience,

et merci d’avance !

Coquelicots

Bien qu’annoncé, le froid n’est pas encore arrivé, au point que les yeux des biaux jardiniers se régalent encore de quelques taches rouges de coquelicot ( une plante messicole ! ) dans les bandes fleuries.

http://ahp.li/dd644a1a4400f4a7cc67.jpg

Jusque dans le carré de chou hiverné en bas du jardin sur lequel se détache du rouge. Mais les coquelicots ne sont pas les seuls à égayer le Biau Jardin de Grannod :

http://ahp.li/1b883bba0266a82db76a.jpg

C'est la fin de l'automne

après un printemps estival, juillet et août ( frais et très arrosés ) auront donc été très automnaux. Le ciel ( et le sol ) ont ces jours-ci la même allure que vers la Toussaint…  entre le ralentissement des légumes fruits d’été qui ne murissent que très lentement et les deux mois de végétation qui manquent encore aux légumes d’hiver pour être récoltés - si il n’y a pas trop de maladies - , l› inquiétude des biaux jardiniers grandit concernant le futur remplissage des paniers.

Pour éviter de verser dans le catastrophisme, quelques photos prises lors des dernières belles journées.

http://ahp.li/cc11c817dfc6ef4ef6c3.jpg

légende de gauche à droite :

Pages

S'abonner à RSS - Météo