Météo

Ça a fumé cet été !

C’est vrai qu’il a fait drôlement chaud cet été ( et il semblerait que çà ne soit pas fini ) au point que la gâpette du biau jardinier en aurait fondu… Du coup, la queue de cheval, souvent chignonnée pour une meilleure aération cervicale, en a profité pour goûter le grand air ! Mais çà retient le couvre biau chef quand il y a du vent.

Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Le biau jardinier a passé énormément de temps ces dernières semaines devant son écran pour tenter de mettre en ligne le site.

Et bien sûr, tout n’est pas fini. Mais il y avait urgence.

Après l’invasion par les spams de publicité, il y a eu le sabotage ( comme dirait peut-être là aussi Erri De Luca ) de toute l’esthétique faite par Ludivine ( voir son site ICI ) et l’impossibilité de lire le début des articles. Nécessité fait donc loi.

Concernant la présentation de la ferme, le plus gros de la partie strictement agricole est fait mais pas plus. Et pour la partie légumes, il y a encore un gros chantier… 

Et un peu partout trainent des chantiers en cours. Donc :

tolérance,

patience,

et merci d’avance !

Coquelicots

Bien qu’annoncé, le froid n’est pas encore arrivé, au point que les yeux des biaux jardiniers se régalent encore de quelques taches rouges de coquelicot ( une plante messicole ! ) dans les bandes fleuries.

http://ahp.li/dd644a1a4400f4a7cc67.jpg

Jusque dans le carré de chou hiverné en bas du jardin sur lequel se détache du rouge. Mais les coquelicots ne sont pas les seuls à égayer le Biau Jardin de Grannod :

http://ahp.li/1b883bba0266a82db76a.jpg

C'est la fin de l'automne

après un printemps estival, juillet et août ( frais et très arrosés ) auront donc été très automnaux. Le ciel ( et le sol ) ont ces jours-ci la même allure que vers la Toussaint…  entre le ralentissement des légumes fruits d’été qui ne murissent que très lentement et les deux mois de végétation qui manquent encore aux légumes d’hiver pour être récoltés - si il n’y a pas trop de maladies - , l› inquiétude des biaux jardiniers grandit concernant le futur remplissage des paniers.

Pour éviter de verser dans le catastrophisme, quelques photos prises lors des dernières belles journées.

http://ahp.li/cc11c817dfc6ef4ef6c3.jpg

légende de gauche à droite :

Juillet pluvieux

«Les paysans se plaignent touours de la météo».

Le Biau Jardin de Grannod a reçu, et pas uniquement dans son pluviomètre mais aussi en terre, quasi autant d’eau sur le seul  mois de juillet qu’entre le 1er mars et le 30 juin.

Comme l’écrivent avec humour nos amis québécois du Vallon des Sources ( lien ) ( qui ont reçu 231 mm de pluie sur le seul mois de juin ! )  » C’est beaucoup plus qu’il n’en faut pour rendre un agriculteur heureux. »

 

Petit résumé des chapitres précédents

Depuis deux / trois semaines, il s’est passé pas mal de choses au jardin :

les biaux jardiniers ont biné toutes les cultures, par exemple les planches de cèleri-rave

http://ahp.li/3a73eefc3cabab4da268.jpg

avec une vieille et trop large ( 7 rangs… ) bineuse à betterave  achetée d’occasion il y a quelques années. Le biau jardinier l’avait démontée et réduite pour l’adapter à son petit format de planche permanente.

http://ahp.li/5a6decae342bb95a4bac.jpg

" non seulement ça pleut, et y'a pas de soleil...

mais en plus, y’a pas de soleil, et ça pleut !!! «

Et donc «ça pousse pas».

Les paysans se plaignent toujours, surtout du temps ( bien sûr ! ).

Si on se fie aux archives de météo France, le cumul saisonnier moyen de pluies dans notre coin du 21 mars au 31 mai se situe en moyenne vers 170 mm ( 170 litres d’eau par m2 de terrain en 10 semaines, soit 17 litres chaque semaine ).

Dur dur

Au jardin, le sale temps continue… Jamais assez de jours sans pluie à la queue leu leu pour mener les travaux de saison jusqu’au bout. Fin de semaine dernière, les biaux jardiniers ont reçu la visite d’un couple d’amis maraichers en Isère… qui ont donc participé au repiquage des petits pois :

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/03_04/pois600marq.jpg

Le premier semis en mottes de petits pois, comme il n’avait pas pu être repiqué à temps pour cause de pluie, avait, lui, été «jeté».

Pages

S'abonner à RSS - Météo