Météo

La maraîch' en Bresse, c'est hyper cool !

L’ami Michel, maraîcher québécois du Vallon des Sources, nous a envoyé un petit mot après avoir lu l’article de la semaine dernière : le site du Biau Jardin de Grannod bénbéficie d’une renommée internationale  :-)) … Les photos de végétaux bio qui poussent bien grâce à la météo de mars l’ont inspiré pour nous donner des nouvelles «à contrario» de la saison chez eux :

«Ce matin, il neige encore, elle vient rejoindre les 40 cm qui sont encore au sol, sol qu’on n’a pas vu depuis la mi-décembre. La semaine passée on a encore eu 2 nuits à moins 20. C’est normal ici, mais on a quand même hâte que ça finisse.»

Pfiou ! On les comprend !

La saison commence ?

Ces derniers jours, les Biaux Jardiniers ont pas mal travaillé, car les cieux étaient propices… C’est de saison.

Le jardin était bien «ressuyé» et les conditions optimales  pour travailler la terre, ce qui a été fait partout où le plan de culture le demandait. Cela a aussi permis d’incorporer l’amendement calcaire (photo ci dessous)

chaulage de nos terres acides de Bresse

Premières planches permanentes de la saison

La semaine dernière, il y a eu plusieurs phénomènes intéressants en même temps :

les semaines précédentes de décembre avaient été peu arrosées (moins de 10 mm pour tout le mois), il était donc tentant de travailler la terre du jardin,

la météo annonçait des baisses de température, avec plusieurs jours consécutifs de vraies gelées rendant inenvisageable tout travail du sol ces jours là,

les tendances de la météo pour la suite annonçaient un redoux, temps couvert avec des chutes de pluie ou de neige après cette période de froid.

Çà a tapé.

Vendredi soir,  il y a pas mal de coins qui ont été grêlés.

Les biaux jardiniers ont eu de la chance, il n’y a pas eu de grêle chez eux alors qu’elle est tombée au bourg ; mais çà a quand même plu «très fort» avec «bien du vent». Et il y a eu un peu de casse. Pas mal de pieds de courgette ont été décapités : à peine commencée, la production des plantes victimes est donc tarie.

courgettes \"décapitées\"

Çà gouille !

Jusqu’à la semaine dernière, de la pluie, il y en avait comme qui dirait «bien assez»…
Mais depuis les orages de la fin de semaine passée, on peut aller jusqu’à dire qu’il y en a trop ! Çà gouille !

Sur les planches permanentes nues ou dont la couverture végétale s’est encore peu développée, les limons fins entrainés dans les allées permanentes par les pluies gardent la trace du passage des biaux jardiniers d’autant que les allées venaient de recevoir un petit passage de bineuse :

Pages

S'abonner à RSS - Météo