Météo

Sécheresse... et production.

Cet article a beau être écrit sous ciel gris après pluie, hé ben, au jardin, y’est sec ! (de chez sec !). L’arrosage du ciel bressan est confiné depuis que les «z’autorités» nationales ont décidé. Hé ben, la pluie, jusque là, elle obéit aux consignes, sauf la récente exception, pour partie nocturne (mais elle a évité le PV à 135 : c’était nuit, phares éteints, pas vue pas prise, la pluie !)  Et çà se voit :

Engrais vert pluriannuel diversifié en position de résistance au sec.

Travaux d'hiver

La saison n’est plus au travail «à fond les manettes», d’autant que le jardin est maintenant correctement «rangé» : la «quincaillerie», le matériel d’arrosage, etc… tout a été stocké à l’abri pour l’hiver. Les engrais verts sont en place. Les protections contre les éventuels froids à venir aussi, prêtes à être déroulées sur les légumes les plus fragiles.

Les Biaux Jardiniers font donc en ce moment des journées plus courtes, et proportionnellement mieux garnies en travaux d’intérieur ! Il y a donc eu notamment quelques séances de lavage de cagettes.

Gros coup de vent

Bizarre phénomène l’autre nuit vers 1 h 30 : en une demi-heure à peine, la température a monté de dix degrés et sous un ciel «jaune», un gros coup de vent nous est tombé dessus. Et çà a pas mal secoué, par exemple en haut du jardin, un coin pourtant pas bien abrité des vents habituels par plusieurs haies et la terrasse à son Sud-Est. C’est là qu’est installé le tunnel blanc qui abrite «toute la quincaillerie» pour l’ordinaire de la vie du jardin ; il a perdu deux de ses bâches.

Dans la cour du bâtiment, quelques piles de pallox ont même été mises par terre.

Une météo de Saints de glace

Pas mal d’eau, des températures vraiment basses, du soleil, évidemment quand çà n’est pas du temps couvert avant et après des sacs d’eau, et du vent, du vent… c’est les Saints de glace : 11, 12 et 13 mai, Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais apportent, dit la tradition, comme un bref retour de l’hiver au printemps ; le symétrique de l’été de la Saint Martin (l’été indien) du début novembre. Mais il y a peut-être d’autres causes, en tout cas, au jardin, «en même temps» çà va et çà va pas. Çà va  :

Travaux d'hiver

Notre ferme compte pas mal de haies : des anciennes déjà en place avant l’arrivée des Biaux Jardiniers, et celles qu’ils ont plantées peu à peu. Il y a aussi des arbres isolés : là encore des «anciens» et des «nouveaux». Le Biau Jardinier a travaillé récemment à l’entretien notamment des arbres d’alignement plantés il y a une quinzaine d’années le long de la desserte. Travail mené à la tronçonneuse ou à la scie.

Et dans cette activité, il arrive toujours un moment où les bras sont trop courts…  alors il faut… prendre de la hauteur !

Pages

S'abonner à RSS - Météo