Engrais verts

ça avance

Des piles de caisses de mottes VIDES qui s’empilent à chaque bout du tunnel, c’est très bon signe ! Cela veut dire que les repiquages avancent à bon rythme.

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/caissesmottes600marq.jpg

 

Mais le chargé de comm› du biau jardin de Grannod peine à suivre le rythme des chargés de production. D’autres photos plus tard, donc !

 

Légende de la photo sous tunnel.

Les soucis de l'ami Denis

Denis et Geneviève se sont eux aussi installés il y a une trentaine d’années. D’abord en production maraîchère, puis ils se sont orientés vers la production de petits fruits rouges. Maintenant, Denis transforme toute la production en sorbets, sous le nom de Sorbiop. On peut aller visiter son site :

 

Mais Denis a du se faire opérer d’une épaule, ce qui ne facilite pas le travail… Cueillir les fraises de la main gauche, ça n’est pas très performant, mais ça reste encore vaguement possible. Par contre, conduire le tracteur, passer la faux à moteur…là, ça ne va plus. Du tout.

 

État des lieux

Joli soleil d’automne qui incite à faire quelque photo du jardin.

Les parcelles qui recevront les cultures de légumes l’année prochaine sont actuellement couvertes d’engrais verts. Ces mélanges de différentes familles de végétaux seront incorporés avant la mise en culture; ils auront ainsi protégé le sol de l’érosion et des lessivages de l’hiver.

Dans la bande fleurie, à gauche, il y a encore des fleurs pour nourrir les insectes butineurs. Plus tard, les tiges sèches pourront servir de gite.

Les allées entre les planches de culture seront bientôt binées puisqu’on y voit les adventices en train d’y pousser.

Engrais verts suite

 

Ces jours ci, en travaillant entre les gouttes, nous avons pu incorporer les engrais verts qui couvraient la partie du jardin sur laquelle des légumes avaient poussé l’année dernière.

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/300ev.JPG

Celui qui était le plus développé avait été semé en septembre dernier:

un mélange de seigle multicaule, de phacélie, et de trêfle incarnat.

Engrais verts

Sur la partie du jardin qui a reçu des légumes l’année dernière, nous avions semé, au fur et à mesure que les légumes étaient récoltés, des engrais verts. Buts : couvrir le sol et le protéger de l’érosion; structurer la terre par l’action des racines; dynamiser l’activité microbienne par le broyage et l’incorporation de cette matière végétale «jeune».

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/300ev.JPG

Broyage d'engrais verts

Nous avons commencé il y a peu à incorporer le plus gros de nos engrais verts.

 

Petite définition :

l’engrais vert est une culture que nous cultivons dans le but de l’incorporer ensuite au sol. C’est un mélange de différentes espèces.

Cette fois il s’agissait

de seigle (une graminée à très fort enracinement)

de vesce (une légumineuse, donc fixatrice de l’azote atmosphérique dans ses racines)

de phacélie (une plante très visitée par les insectes butineurs, qui donc participe au nourissement des auxiliaires).

 

Fauchage sympathique

C’est Pierre Déom, qui a diffusé cette expression de «fauche sympathique» qui avait séduit aussi les Biaux Jardiniers.

Pierre Déom est le fondateur-dessinateur-rédacteur-metteur en scène de «la Hulotte» (LIEN)

«La Hulotte», c’est «le journal le plus lu dans les terriers»

Depuis une bonne quarantaine d’années. Et pour vraiment pas cher. Surtout eu égard à sa qualité.

Donc «fauchage sympathique». Sympathique ? oui : pour la vie du milieu !

Pages

S'abonner à RSS - Engrais verts