Engrais verts

Engrais verts

Sur la partie du jardin qui a reçu des légumes l’année dernière, nous avions semé, au fur et à mesure que les légumes étaient récoltés, des engrais verts. Buts : couvrir le sol et le protéger de l’érosion; structurer la terre par l’action des racines; dynamiser l’activité microbienne par le broyage et l’incorporation de cette matière végétale «jeune».

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/300ev.JPG

Broyage d'engrais verts

Nous avons commencé il y a peu à incorporer le plus gros de nos engrais verts.

 

Petite définition :

l’engrais vert est une culture que nous cultivons dans le but de l’incorporer ensuite au sol. C’est un mélange de différentes espèces.

Cette fois il s’agissait

de seigle (une graminée à très fort enracinement)

de vesce (une légumineuse, donc fixatrice de l’azote atmosphérique dans ses racines)

de phacélie (une plante très visitée par les insectes butineurs, qui donc participe au nourissement des auxiliaires).

 

Fauchage sympathique

C’est Pierre Déom, qui a diffusé cette expression de «fauche sympathique» qui avait séduit aussi les Biaux Jardiniers.

Pierre Déom est le fondateur-dessinateur-rédacteur-metteur en scène de «la Hulotte» (LIEN)

«La Hulotte», c’est «le journal le plus lu dans les terriers»

Depuis une bonne quarantaine d’années. Et pour vraiment pas cher. Surtout eu égard à sa qualité.

Donc «fauchage sympathique». Sympathique ? oui : pour la vie du milieu !

Pages

S'abonner à RSS - Engrais verts