Légume "par répartition".

Dans le menu publié chaque semaine, le nom d’un légume est parfois accompagné du terme «par répartition». Cela signifie que, la semaine en question, le légume en question, ne sera distribué qu’à une partie des abonnés (le lieu de distribution est souvent identifié).

Pourquoi ? Parce qu’il n’y en a pas assez pour tout le monde ! (élémentaire, mon cher Watson). Alors, plutôt que donner pas assez à chacun, les Biaux Jardiniers choisissent de donner une portion suffisante, mais pas à tous les abonnés à la fois.

Mais, pas assez, comment çà se fait ? Les Biaux Jardiniers se sont plantés dans leur planning ? Ils ont raté leur culture ? Pas forcément ! Plusieurs cas :

  1. C’est le printemps, les conditions météo font que la pousse est capricieuse, ou lente. C’est «le charme» de la soudure.
  2. C’est du petit pois, dont la récolte est TRÈS longue, donc gourmande en main d’oeuvre : chez nous environ 25 heures minmimum de récolte par semaine pour ce seul légume (et des légumes, il en faut récolter d’autres pour faire un panier…)
  3. C’est le début de récolte des légumes d’été tomate, aubergine, concombre, etc… toutes plantes qui ont physiologiquement un début de production progressif, période en général d’autant plus longue que la mise en culture en a été plus précoce.
  4. C’est la fin de récolte des légumes d’été : on avance dans l’automne, le froid et la baisse de luminosité amènent ces plantes vers leur fin de vie, qui est progressive : leur production, au lieu de s’rrêter brusquement, diminue…
  5. C’est une culture sur laquelle nous avons eu un accident : parasitisme, maladie, excès de pluie, excès de soleil, grêle, gel…

Mais alors, pas à tous, c’est pas juste ! ? ! Si si si, encore assez : on rééquilibre, c’est à dire qu’on  met dans les paniers qui ont été privés (et on ne met pas dans les paniers qui ont eu). Quand ? Dès qu’on peut. Toujours !

Alors, comment çà se passe ?

  1. Dans le cas 1 la semaine suivante (*) parce que en début de saison, la grande abondance, c’est plutôt exceptionnel mais çà pousse régulièrement. La pousse est lente, mais çà pousse !
  2. Dans le cas 2 la semaine suivante (*) parce que le plan de culture est prévu ainsi : en fonction du travail que nous pensons pouvoir assumer à quatre (**)
  3. Dans le cas 3 la semaine suivante (*) parce que en début de production des légumes fruits, abondance et surproduction n’arrivent qu’exceptionnellement, mais la production se met en route.
  4. Dans le cas 4 la semaine suivante (*) parce que en fin de production des légumes fruits, l’arrêt brutal et complet n’arrive qu’exceptionnellement
  5. Dans le cas 5, et ben, le cas 5… pfiou… il est tellement rarissime… parce que les Biaux Jardiniers sont tellement performants :-)) que c’est pas possible de dire d’avance comment on fait quand (si jamais…) çà arrive. Et les accidents météo, par définition, et ben…

Et pour s’y retrouver dans les répartitions, et se souvenir qui a eu de quoi et quand, et ben, les Biaux Jardiniers, ils l’écrivent sur «le cahier des paniers» : c’est çà la haute technologie !

__________

(*) Il peut parfois arriver que le rééquilibrage se fasse sur trois distributions.

(**) Travaillent au Biau Jardin de Grannod, Matthieu aidé de deux salariés en CDI plein temps et deux saisonniers quelques mois à mi temps.

Tags: 

Catégorie: