Chou brocoli

Plus de renseignements sur la grande famille des choux, c’est par ICI !

Au jardin…

Selon la saison et les conditions météo, les diverses cultures de brassicacées sont protégées des ravageurs par des filets. POur limiter les adventices sur le rang, les brocolis sont buttés

brocoli butté, à coté, planches de navets et radis d'hiver

À gauche navet, au centre brocoli, à droite navet et radis.

À la cuisine…

Comme tous les choux, le brocoli gagne à être peu cuit.

On peut le passer dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’il prenne sa belle couleur verte. Ensuite, on le rissole un peu à la poêle ou au wok. Ou on le mange tiède en salade.

On peut aussi le cuire 10 à 15 minutes au cuit vapeur. Si on délaie une cuillère de purée d’amande dans un peu d’eau (ou de lait), on obtient une sauce qui accompagnera agréablement le brocoli.

Quand le brocoli est parasité de chenilles, (ce que les biaux jardiniers cherchent à éviter, mais nul n’est parfait…) le passage très rapide dans l’eau bouillante fait le tri : les chenilles remontent tout de suite en surface. Il n’y a donc plus de risque d’absorber de la protéine animale contre son gré !

mousseline au bleu

Éplucher émincer un gros oignon faire revenir dans l’huile d’olive, ajouter 600 gr de brocoli lavé et coupé en morceau, un litre de bouillon de légumes, 100 gr de bleu (Auvergne, Roquefort), sel, poivre et paprika. Laisser mijoter 20 / 30 minutes à feu doux. Mixer finement pour une soupe veloutée.