La belle histoire du Biau Jardin de Grannod

Le Biau Jardin de Grannod

Découvrez «la belle histoire du Biau Jardin de Grannod», ses travailleur(se)s, leurs valeurs, leurs méthodes : 9 chapitres pour expliquer les 40 premières années de cette aventure agricole et humaine puisque c’est dans la fin des années 70 que Pascal Pigneret a fait un «retour à la terre» en collectif. Le Gaec de Cercot (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun), en Agriculture Biologique dès l’origine et controlé par Nature et Progès, vendait tous ses légumes bio au marché de détail (Le Creusot, Chalon sur Saône, Lyon Croix-Rousse).

Avec sa compagne Françoise et leurs deux jeunes enfants, 15 années plus tard, ils ont décidé de fuir les nuisances de la mise en 2 x 2 voies de la route traversant la commune et tenté de se réinstaller dans les Monts du Lyonnais. En vain. Après 4 années de démarches sans résultat, ils ont  déménagé en Bresse louhannaise pour y reprendre en 1996, sur la commune de Sornay, au lieu dit Grannod, une ancienne ferme d’élevage, démantelée et en cours d’abandon, afin d’y cultiver leur Biau Jardin. Ils ont, les premières années, provisoirement un peu diminué la production de légumes de façon à dégager le temps pour construire maison et grand bâtiment agricole bioclimatiques.

Puis, s’ajoutant à la vente au marché, la vente en paniers par abonnement a débuté en 1999 à Chalon sur Saône, Tournus, et à la ferme. Fin 2006, ils ont abandonné totalement la vente sur marché de plein vent pour distribuer toute leur production en paniers par abonnements, grâce à la demande des adhérents lyonnais de la Guillamap.

La retraite des Biaux Jardiniers «canal historique» a permis la transmission de la ferme maraîchère à Matthieu, le plus jeune fils, qui s’est installé en janvier 2016.

C’est le début d’une nouvelle ère Bio !