Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le fauchage d'OGM...

…sans oser le demander…

Seuls 14 faucheurs volontaires sur une soixantaine de participants étaient convoqués au

tribunal de Dijon mardi 5 septembre dernier pour la neutralisation en novembre 2016 et janvier 2017 d’essais menés par la coopérative agricole Dijon Céréales de colza OGM muté pour être rendu tolérant à herbicide (*).

30 août : saint Fiacre

Le 30 août, c’est la saint Fiacre.

Saint Fiacre, c’est le saint patron des jardiniers (*).

Saint Fiacre «s’est installé» (lui, son jardin, son monastère) à Meaux. Son bâton de marche, tombé sur le sol, s’est transformé en bêche, outil qui lui a permis de défricher le lieu.

Aujourd’hui 30 août, saint Fiacre, sont arrivées au Biau Jardin de Grannod quelques photos du voyage de maraîchers au Québec.

Voyage formation de maraîchers au Québec

On comprend que le biau jardinier ne voulait pas rater çà !

Entretien de base du jardin

Mi août, c’est la saison des vacances des clients. C’est aussi la saison où les biaux jardiniers commencent à avoir besoin de «lever le pied» pour un petit break réparateur avant «la rentrée» puis les grosses récoltes de l’automne.

En règle générale, donc, pas de paniers la semaine du 15 août.

Un jardin de fleurs ???

Bien que paysans maraîchers, donc producteurs de légumes, les biaux jardiniers cultivent aussi pas mal de fleurs. Et oui ! Mais pas pour vendre en bouquets. Et non !

Pour la vie des petites bêbêtes.
Cette biodiversité permet d’attirer et héberger de très nombreux insectes auxiliaires. Cette faune participe grandement à la pollinisation des cultures. Elle maintient ainsi sans traitements bio complémentaires le taux de parasites à un seuil suffisamment faible  pour être acceptable.

L'été, c'est préparer l'hiver

Au Biau Jardin de Grannod comme chez les autres maraîchers, l’été au jardin, çà consiste aussi à préparer l’hiver.

Si juillet s’est bien passé, c’est en août que sont faits les derniers gros binages ; ensuite les cultures sont suffisamment bien développées pour mieux couvrir le sol, donc mieux concurrencer les herbes indésirables (herbe indésirable, définition : végétal de culture biologique certifiée que l’abonné au panier souhaite ne pas manger).

On s'est pas mal occupés de nos oignons : le retour !

Les biaux jardiniers avaient construit en 2015 un petit local pour sécher échalote et oignon de garde par ventilation forcée. Leur but : mieux les conserver. Un article de ce site avait raconté la chose : LIEN

Mais…

2015, c’était la dernière année agricole des «cédants», qui sont maintenant devenus de biaux retraités. Ce fut aussi leur année d’apprentissage du séchage dynamique des oignons.

c'est le b...azar dans les aubergines !

C’est le bazar dans les aubergines parce qu’il y a des punaises. Diverses sortes de punaises, de diverses couleurs, et comme elles se déplacent très rapidement, c’est vraiment pas facile de les prendre en photo, alors le chargé de comm› du biau jardin est allé chercher des photos pédagogiques de punaises «sur la toile» dans le but d’expliquer aux abonnés de paniers le comment du pourquoi du manque d’aubergine :

diverses punaises ont parasité les aubergines

En fait, les aubergines ont été victimes de piqures de deux sortes de punaises :

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil