Des parcelles drainées

La première parcelle de jardin avait été drainée lors du déménagement de notre «exploitation» en 1995.
Nous avions pu expérimenter en 2008 que la nouvelle parcelle en bio avait quelques problèmes d’excès d’eau …3.jpg…nous avions donc décidé de la drainer elle aussi.


Drainer, ça consiste à collecter ( dans un collecteur, ben oui ) tout au long du jardin l’eau en excès captée par les drains ( régulièrement espacés ) enterrés avec la pente adéquate en travers du jardin.

Ah bon, le drainage, c'est bio ???

La technique du drainage des terres agricoles est fréquemment constestée dans les milieux écologistes ( les paysans bio en sont une variété ! )  ce qui se comprend parfaitement quand on voit les conséquences de certaines réalisations. Mais il nous semble qu’il vaut mieux aller un peu plus loin dans la réflexion pour comprendre l’ensemble du problème.

Qu’est ce que l’on peut reprocher au drainage en général ?

Principalement deux choses :
1 - permettre la transformation de prairies inondables en terres de culture (souvent mono culture de maïs)
Ceci génère érosion et pollutions chimiques.
2 - accélérer le cycle de l’eau en envoyant direct au fossé des eaux qui sinon auraient eu le temps de s’infiltrer.

Paté au vert de légumes


On fait revenir, dans une casserole ou à la poêle, 2 oignons coupés très finement. On y ajoute du vert de légume coupé fin : soit vert de bette, soit de la chicorée scarole ou frisée, soit de la claytone de Cuba, On laisse cuire une dizaine de minutes avec le minimum d’eau.
On mélange 3 oeufs, 100 gr de farine, 2 verres de lait; on condimente à son goût.
On y ajoute le vert cuit pas trop longtemps, on mélange le tout et on en remplit une terrine que l’on cuit au four chaud 40 à 45 minutes.

Nous mangeons ce plat froid avec une salade et des cornichons.

On peut cuisiner de la même façon les feuilles de chou frisé grand vert du Nord, mais avec une pré-cuisson plus courte.

Réponse :

.

 

 

C’est la pelle du 18 juin.

 

 

.

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/pelle.JPG

 

Et c’est le flash qui lui permet de sortir … de l’ombre.

 

.

Les veloutés de printemps


Quand il y a abondance de feuilles dans le panier, on peut faire des veloutés de printemps ( quand en plus c’est le printemps, bien sûr !!! ). La recette est tellement facile que ça n’est pas vraiment une recette.

On prend les 3 pommes de terre ( variété fondante ) qui trainaient au fond du placard, on les épluche. On les coupe en petits morceaux pour que ça cuise plus vite pour économiser l’électricité 75% nucléaire ( cocorico ! ) ou le gaz pas renouvelable. Cuisson dans assez d’eau pour faire une soupe.


Pendant ce temps…

… quand il y a des bottes de radis

Oignon

Au jardin…

Deux façons de cultiver l’oignon : plantation ( à partir de bulbilles), ou semis (à partir de la graine).

Voila plus de vingt ans que nous pratiquons la seconde méthode, mais avec un semis non pas directement en terre, mais en mottes et suivi du repiquage en place, technique qui nous semble mieux adaptée à nos conditions de petit maraîcher bio très diversifié.

Plusieurs raisons expliquent ce choix au départ.

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil