épandage du fumier

Aujourdhui, nous avons épandu le fumier nécessaire sur la moitié de notre jardin actuellement en «engrais verts» et sur laquelle nous ne cultiverons des légumes que l’année prochaine.
Ca a été une affaire rondement menée. Les conditions météo étaient idéales.




Notre ami Thomas, éleveur de charollais à Frangy en Bresse avait livré le fumier depuis quelques jours. Nous souhaitions que ce fumier reste en tas le moins longtemps possible, pour que la phase de compostage se passe au sol. Comme le terrain est assez sec,et que les risques d’averses les jours prochains amènent une pause dans les foins que font les éleveurs,  l’épandage a été décidé pour aujourdhui.

Sauge

à la cuisine…

la sauge s’utilise pour accompagner la cuisson du topinambour, dont elle facilite la digestion. 

Elle accompagne très bien les poissons à chair grasse.

On la fait en infusion, éventuellement sucrée au miel pour l’adoucir.


Créer une ferme jardinière...

… c’est, bien que producteurs de légumes et sans troupeau, essayer d’organiser de façon équilibrée la rotation sur «l’exploitation».

 

Petit rappel : la fertilité des sols a été maintenue au cours des sciècles par la polyculture-élevage.

Dans ce système, et grâce à la présence d’un troupeau, la ferme produisait des végétaux jeunes (herbe de pré et foin) des végétaux mûrs (céréale à paille). Elle valorisait des terrains très divers (zones humides, haies et bosquets) pour le confort des animaux comme des agriculteurs. Chaque parcelle était fertilisée par une rotation qui provoquait succesivement  l’apport de fumier, le passage des animaux, la succession de différentes cultures, le repos.

 

Pain de sucre

Dans les livres…


Dans le genre Chicorium, on consomme deux espèces :

 

Chicorium endivia :

la scarole, la frisée, les cornettes

 

Chicorium  intybus :

la forme la plus ancienne regroupe les chicorées amères ( barbe de capucin, catalugna). La sélection a ensuite séparé :

celles dont la racine s’est développée qui ont donné la chicorée à café puis la chicorée witloof, ou endive.

celles dont les feuilles se sont développées et ont donné les chicorées sauvages améliorées (blonde, pain de sucre) de chioggia, de Vérone, de Trévise, etc…

 

Au jardin…

 

Chou cabu

Le chou cabu ( pommé lisse ) peut se manger rapé cru en salade. On peut aussi le couper fin au couteau. On peut mélanger avec des pommes, du fromage de chèvre, des croutons frits. 

 

Comme tous les choux, quand on le cuit, mieux vaut ne pas le laisser longtemps sur le feu : l’excès de cuisson rend les choux amers !

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2012/11_12/600_carre_cabu_marq.jpg

Au premier plan, les choux cabu.

Une ligne de chou milan ( pommé frisé )

Aubergine

Dans les livres

L’aubergine est une solanacée, famille dont font aussi partie tomate et poivron, ainsi que pomme de terre. Et le pétunia parmi les ornementales. Ainsi que de nombreuses toxiques, médicinales ou psychotropes : tabac, datura, belladone, morelle…

Au Jardin

La sauvegarde

Le service de remplacement est une association d’agriculteurs qui embauche des salariés en CDI pour les faire travailler à la journée chez ses adhérents. Il y en a plusieurs sur le département. Dans notre coin de Bresse, l’association porte le nom de «la sauvegarde».

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil