On a causé de notre ferme à la radio

30 ans de maraîchage biologique
10 ans de bâtiment bioclimatique chauffé uniquement par les énergies renouvelables
C’était notre weekend des 22 23 août » la preuve par l’exemple et l’action» .

Vous regrettez de ne pas y avoir participé ? Ou bien vous en revoulez une tranche ?

Voici, séparée du bulletin d’informations locales qui précédait, la partie magazine qui a été diffusée sur Radio Bresse 92.8 chacun des jours de la semaine précédent » l’évènement».
Et le reportage sur le vif dimanche avec Mr François Patriat, président du conseil régional de Bourgogne

Enregistrement du 17/08/2009

Grosse activité ...

Bien sûr, nous utilisons cette semaine de «temps libre», puisque sans cueillette pour les paniers, à préparer la fête des 30 ans de maraîchage bio
programme et invitation ici : clic



Le gros du travail consiste à dégager l’auvent de tout le matériel de tracteur ( et autre) qu’il contient pour avoir un abri confortable en cas de pluie

Mais l’ordinaire de la vie de la ferme maraîchère continue.

Comme ils avaient bien séché pendant plusieurs jours de soleil intense,

Portes ouvertes - réception dimanche 23 août 11 heures !


NON

ça n’est pas une de nos habituelles opération portes ouvertes…

NON, NON,

ça n’est pas une inauguration de plus sur du béton frais…

C’EST BIEN PLUS :

il s’agit de constater tous ensemble : producteurs et acheteurs, ruraux et urbains, enfants et citoyens, qu’un autre monde serait possible. Si nous le voulons réellement.
Et de le constater avec les élus.

La culture biologique n’est pas l’apanage de quelques isolés farfelus qui produisent pour des privilégiés.
Le solaire ce n’est pas le chauffage de quelques piscines privées.

10 ans de bâtiment bioclimatique…

Drainage


Creux où l’eau stagne, fossés inondants, sources en divers endroits, nous avions eu de gros déboires l’année dernière sur les cultures engagées dans la nouvelle parcelle bio :



nous avions donc décidé d’investir dans un drainage, qui a été fait jeudi et vendredi par la CUMA Aster



Mais le chargé de com› du biau jardin de Grannod est en retard : il faudra encore patienter quelques jours pour voir toutes les photos, lire toutes les explications, et comprendre comment un drainage peut respecter l’approvisionnement en eau des nappes.

 

 

Journée de formation...


Un voyage supplémentaire dans la région lyonnaise cette semaine ( c’est pas écologique ! ) jusqu’à la  SERAIL (station expérimentale Rhône-Alpes légumes) à Brindas pour participer à une journée de formation sur le thème : protection alternative en cultures légumières : lachers et gestion d’auxiliaires, visites d’essais.

Journée passsionnante d’informations en salle , d’échanges, de visites. Protection biologique, haies, bandes fleuries ou enherbées, nichoirs, etc..Echanges avec les techniciens, les chercheurs, les collègues, mais c’est bien loin une veille de livraison de paniers à Lyon !

Ci dessous des photos prises cette semaine de quelques uns des aménagements faits dans notre jardin.

9876.5

9876.5, ça fait une belle succession logique, le jardnier rêveur aurait préféré lire 4321.0
9876.5, c’est le chiffre qu’affichait le compteur d’heures du tracteur hier : neuf mille huit cent soixante seize heures et demi de travail. Il date de 1976 ( l’année de la sécheresse, et de l’impôt qui irait avec ! ),
mais nous ne l’avons que depuis 20 ans ( l’année du bicentenaire ).


merci, Miss Trop pour dessin  et photo.

En mai, fais ce qu'il te plait...l'épandage de fumier par exemple


Eleveur bio de bovins allaitants près de la Saône, Raymond a curé ses écuries la semaine dernière. Le transport par camion a été assuré par Romain. Le tas, d’un peu plus de 50 tonnes, a été laissé tel quel car le but n’était pas de le composter, mais de l’épandre frais selon la technique du compostage de surface.

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil