Production paysanne de chauffage fermier

Les Biaux Jardiniers vivent et travaillent dans un bâtiment chauffé uniquement par les énergies renouvelables : Ni fossiles, Ni fissiles. Le chapitre «un bâtiment bioclmatique» du livre de présentation de la ferme le décrit plus en détails ICI.

Utiliser le bois produit par le bocage de la ferme permet d’entretenir les haies tout en les valorisant : le coût d’entretien (réel en temps et frais) est compensé par le gain d’énergie ainsi auto-produite….

Visiteurs et "expé" roloflex.

Les vacances de Noël, chez les maraîchers, c’est la saison des escapades. Et çà fonctionne dans les deux sens : visites, et visiteurs. Les vacances de cette année n’ont pas failli à la tradition : les biaux jardiniers ont donc eu le bonheur de recevoir Gérard et Violaine, maraîchers dans le Maine et Loire, accompagnés de leurs filles.

Et cela a été évidemment l’occasion d’une visite complète de la ferme…

Un des 4 spécimen de prototype de roloflex auto-construit avec l'Atelier Paysan !

Arrosage de saison

L’été avait été chaud, et très sec, et les biaux jardiniers avaient pu arroser pendant toute la saison sans sérieuses restrictions grâce au circuit d’arrosage maraîcher qui pompe dans la Seille (pour plus d’infos sur ce sujet, voir CETTE PAGE du livre de présentation de notre ferme).  Mais pour cela, de l’eau dans la Seille, il vaut mieux qu’il y en ait…et des nappes phréatiques en bonne conditions aussi. Et il faut donc des précipitations !

Alors quand les biaux jardiniers voient les fossés pleins,

Roundup, monoculteurs de maïs, suppression des aides à la Bio

Mercredi dernier 22 novembre,  l’association générale des producteurs de maïs (AGPM), branche spécialiée de la FNSEA, tenait congrès, dans le Sud Ouest de la France, région bien connue pour sa pratique des cultures OGM avant leur interdiction (et même après puisque c’est l’état qui avait dû détruire des culture OGM semées lors du dernier moratoire par quelque acharné).

Région bien connue aussi pour sa pratique du gavage de volatiles, jusqu’à la cirrhose.

Développement ?

Y’a du neuf dans les paniers : le biau jardinier commence une nouvelle amap lyonnaise à la Croix-Rousse.

Contact avait été pris avec un groupe alternatif de Lyon Croix-Rousse qui souhaitait monter une amap. C’est en bonne voie : après une annonce sur le site de Alternatiba Rhône (LIEN) les premières distributions d’essai commencent.

Elles ont lieu chaque mercredi soir dans les locaux de l’association : l’alternatibar 126 montée de la Grande Côte (en bas des pentes).

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil