Au jour le jour

Sécheresse... et production.

Cet article a beau être écrit sous ciel gris après pluie, hé ben, au jardin, y’est sec ! (de chez sec !). L’arrosage du ciel bressan est confiné depuis que les «z’autorités» nationales ont décidé. Hé ben, la pluie, jusque là, elle obéit aux consignes, sauf la récente exception, pour partie nocturne (mais elle a évité le PV à 135 : c’était nuit, phares éteints, pas vue pas prise, la pluie !)  Et çà se voit :

Engrais vert pluriannuel diversifié en position de résistance au sec.

Lundi de Pâques => miracle ?

Il semble s’être produit un miracle en ce lundi de Pâques… pas étonnant vue la date… mais quand même… en 2020… et un miracle informatique ! Alors le Biau Jardinier illustre ce phénomène par un arbre de Judée de haie bocagère, arbre symbole, selon la légende, des larmes du Christ, de la honte de Judas, et de fleurs ayant rougi face au «salaire de l’iniquité».

Se protéger du virus des interdictions !

5 fermes (toutes en Bio) en contrat avec 200 familles, et çà marche : sur la durée, malgré la dissémination des virus d’interdictions. Franchement, le système AMAP, pour les paysans comme pour les mangeurs, c’est la bonne voie ! On trace la direction et dessine les flèches ensemble ! Avec la Guillamap, même en conditions difficiles, on peut avancer !

C’est «résilient», et çà se voit d’autant mieux en contexte de (?..?) … quel mot utiliser sachant qu’il ne s’agit pas de «crise», puisqu’une crise est très passagère.

Planteuse et... sécheresse ! (déja...)

«Allo ? Matthieu ! Dis donc, je suis à une vente aux enchères, là, et j’y comprends rien : y’a personne qui veut acheter une planteuse et puis un semoir, et une laveuse à poireau, çà semble du super matériel, et pas cher puisque c’est au prix de retrait, mais j’y connais pas grand chose, çà a l’air d’être du gros matériel, mais peut-être çà pourrait te convenir… ch’uis pas sûr… Tu veux que je les achète pour toi ?»  Le Biau Jardinier a eu deux minutes pour se décider à distance.

Pas de télé-travail.

La semaine de vacances (culturelles ou montagnardes) des Biaux Jardiniers a donc été annulée. Ils sont précipitamment rentrés en Bresse pour se confiner… Et se confiner, donc, au jardin : pas de télétravail possible chez les paysans ! Alors les Biaux Jardiniers respectent scrupuleusement les mesures de distanciation sociale : fastoche, y’a la place !

Fleurs, voiles... et fleurs.

Fuyant les pluies comme les coups de vent, les Biaux Jardiniers ont passé un bon moment à quelques travaux intérieurs de précision : semer manuellement les plants destinés aux renouvellement de bandes fleuries prévus cette année. C’est Charline qui prend en charge cette partie du travail : remplir les plaques et tasser les mottes (un poco… ma non troppo !), marquer l’emplacement de la graine

et semer manuellement.

Formations "dedans" et planches "dehors".

L’hiver, c’est «dehors» la saison des préparations de sol pour les premières mises en culture, et c’est aussi «dedans» la saison des formations. Le Biau Jardinier a ainsi participé à la journée technique organisée par l’ARDAB sur la multiplication des auxiliaires par les bandes fleuries, animée par Jérôme Lambion, responsable de ce sujet de recherche au GRAB d’Avignon.

Julien a du talent !

Avec ses cocktails (avec ou sans alcool) à base de concombre, à base de basilic, etc… Julien, notre barman, avait régalé les participants lors des 40 ans de maraîchage Bio du Biau Jardin de Grannod. Et Julien vient de remporter le concours européen des jeunes barman !

Concours qui s’est déroulé en Belgique. Julien a du talent ! Il a expliqué sur Radio Bresse les spécificités de son métier :

Pages

S'abonner à RSS - Au jour le jour