Au jour le jour

C'est l'été ?

Comme si c’était l’été au jardin, enfin pas vraiment parce que bien des fois «le fond de l’air est frais». Mais : chaleur diurne, sec, ensoleillement important, les Biaux Jardiniers ont donc décidé pour protéger les concombres des coups de soleil (très dangereux pour de fragiles végétaux sans crème de protection à fort indice…) de blanchir leur tunnel. De concombre. Mais pas les autres… pour l’instant.

Aurélie retourne "faire des racines"

En réouvrant son salon de coiffure, Aurélie s’attend à «faire beaucoup de racines»… ce qui va la changer de racines !

Aurélie avait dû fermer son salon de coiffure… alors elle a aidé les Biaux Jardiniers à faire face à leur surcroît de travail, notamment préparer chacun des paniers. Mais pas que ! Aurélie a aussi été efficace dans toutes sortes d’autres travaux : récolte…

Sécheresse... et production.

Cet article a beau être écrit sous ciel gris après pluie, hé ben, au jardin, y’est sec ! (de chez sec !). L’arrosage du ciel bressan est confiné depuis que les «z’autorités» nationales ont décidé. Hé ben, la pluie, jusque là, elle obéit aux consignes, sauf la récente exception, pour partie nocturne (mais elle a évité le PV à 135 : c’était nuit, phares éteints, pas vue pas prise, la pluie !)  Et çà se voit :

Engrais vert pluriannuel diversifié en position de résistance au sec.

Lundi de Pâques => miracle ?

Il semble s’être produit un miracle en ce lundi de Pâques… pas étonnant vue la date… mais quand même… en 2020… et un miracle informatique ! Alors le Biau Jardinier illustre ce phénomène par un arbre de Judée de haie bocagère, arbre symbole, selon la légende, des larmes du Christ, de la honte de Judas, et de fleurs ayant rougi face au «salaire de l’iniquité».

Se protéger du virus des interdictions !

5 fermes (toutes en Bio) en contrat avec 200 familles, et çà marche : sur la durée, malgré la dissémination des virus d’interdictions. Franchement, le système AMAP, pour les paysans comme pour les mangeurs, c’est la bonne voie ! On trace la direction et dessine les flèches ensemble ! Avec la Guillamap, même en conditions difficiles, on peut avancer !

C’est «résilient», et çà se voit d’autant mieux en contexte de (?..?) … quel mot utiliser sachant qu’il ne s’agit pas de «crise», puisqu’une crise est très passagère.

Planteuse et... sécheresse ! (déja...)

«Allo ? Matthieu ! Dis donc, je suis à une vente aux enchères, là, et j’y comprends rien : y’a personne qui veut acheter une planteuse et puis un semoir, et une laveuse à poireau, çà semble du super matériel, et pas cher puisque c’est au prix de retrait, mais j’y connais pas grand chose, çà a l’air d’être du gros matériel, mais peut-être çà pourrait te convenir… ch’uis pas sûr… Tu veux que je les achète pour toi ?»  Le Biau Jardinier a eu deux minutes pour se décider à distance.

Pages

S'abonner à RSS - Au jour le jour