Retour sur la luzerne comme engrais vert

Suite aux dernières analyses faites au jardin ( voir par le lien ici ) et aux échanges que nous avons eu avec nos collègues et techniciens, et à la réflexion que les biaux jardiniers ont menée, nous avions décidé cet hiver de changer notre système de rotation. Au lieu d’alterner chaque année légumes et engrais verts annuels, passer à un système à plus long terme : légumes sur 2 ou 3 années, avec engrais verts pluriannuel.

Ce qui permet de limiter le travail du sol nécessaire aux implantations d’engrais vert, alors que nous avons des sols naturellement assez fragiles ( une des raisons qui nous avait fait passer à la culture en planches permanentes ( voir lien ). Et aussi d’économiser de l’énergie ( fossile et humaine ! ). Notre choix s’était porté sur la luzerne : une légumineuse ( qui donc enrichit le sol en azote ) avec un système racinaire important ( bonne structuration des sols) mélangée avec un peu de graminées ( diversité ).

En mai, nous avions enfin pu semer cette luzerne avec un outil récemment rebricolé. Sur la barre porte outil ( ici lien ) à laquelle nous pouvons accrocher la herse étrille, nous avons construit une adaptation pour y fixer aussi le semoir. Et pour fignoler le semis, un passage de rouleau ( voir photos à la fin de l’article ici ).

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/05_13_etrille.jpg

En effet, dans sa version précédente, ( le semoir à engrais verts adapté sur le vieux vibroplanche de fabrication maison en photo ci-dessous ) la graine de luzerne, très petite était enterrée trop bas, et donc levait irrégulièrement. 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/07_08/13_07_23_600_marq.jpg

Mais avec la combinaison semoir étrille, quelques semaines après le semis, ça commençait à se voir qu’on avait travaillé…

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/07_08/13_07_21_luzerne1.jpg

Quand la saison a commencé, ça a commencé aussi coté luzerne :

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/07_08/13_07_21_luzerne2.jpg

Le biau jardinier a utilisé la barre porte outil autoconstruite cet hiver ( lien ) pour entretenir les allées entre les planches permanentes; et éviter la prolifération d’herbes vivaces nuisibles.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/07_08/13_07_21_luzerne_allees_marq.jpg

Pour la getsion de cette luzerne, nous avons suivi les conseils de notre ami Eric, qui fait de la polyciulture et de l’élevage de moutons et poules. Il nous avait conseillé de la laisser fleurir pleinement au moins une fois par an, pour assurer sa longévité. 

Ce que nous avons fait. Elle était en fleurs depuis une belle semaine, 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/07_08/13_07_21_luzerne_ombre_marq.jpg

alors, le poor lonesome biau jardinier a broyé la luzerne :

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/07_08/13_07_21_luzerne_boyee_marq.jpg

Bien sûr selon le principe du «fauchage sympathique» : commencer le broyage par le centre de la percelle, et par travail concentrique mais centrifuge, repousser peu à peu tous les être vivants dérangés par le passage du broyeur vers des zones refuge ( ici, nos bandes fleuries ). Au lieu de faire le contraire : commencer par les bords de la parcelle, et par cercles concentriques, concentrer tous les fuyards au centre… avant le dernier passage : saignant !!!

Maintenant que l’engrais vert est broyé, et avant qu’il ne repousse, ce serait sans doute une bonne idée d’apporter l’amendement calcaire; mais il va falloir trouver la demie-journée nécessaire dans un planning déja bien chargé !

 

Tags: 

Catégorie: