Premières planches permanentes de la saison

La semaine dernière, il y a eu plusieurs phénomènes intéressants en même temps :

les semaines précédentes de décembre avaient été peu arrosées (moins de 10 mm pour tout le mois), il était donc tentant de travailler la terre du jardin,

la météo annonçait des baisses de température, avec plusieurs jours consécutifs de vraies gelées rendant inenvisageable tout travail du sol ces jours là,

les tendances de la météo pour la suite annonçaient un redoux, temps couvert avec des chutes de pluie ou de neige après cette période de froid.

Le biau jardinier s’est donc dit «c’est maintenant ou bien çà risque de pas être avant un bon moment !». Au retour de ses livraisons de paniers, il a donc fait une petite inspection au jardin, regardé de près si la terre acceptait d’être travaillée.  Il en a conclu : j’attaque ! et il a préparé les planches permanentes qui recevront les premières cultures de plein champ.

Le biau jardinier a donc incorporé les engrais verts semés en 2016 et monté les premières planches de la saison avec la butteuse,

buttage des planches permanentes

puis passage de cultibutte pour fissurer tout le profil.

fissuration au cultibutte

Le résultat était plutôt satisfaisant d’autant plus que dès le lendemain, le joli gel prévu s’est installé, qui «travaille» les mottes.

soleil et gel auxiliaires du travail du sol

Les précipitations annoncées pour la suite sont en train de tomber, sur des planches bien drainées par le cultibutte. Le gel annoncé pour la fin de semaine ameublira toute la planche. Ça s’annonce donc plutôt bien pour ce premier travail de sol de 2017, et pour l’ensemble du jardin… si on arrive à protéger correctement les cultures du gros gel qui menace pour la semaine suivante…

 

 

 

 

Tags: 

Catégorie: