Poésie et chantier..."en même temps".

La vie du paysan-maraîcher bio, çà ne consiste pas seulement à travailler penché sur sa terre du matin au soir à la sueur de son front… il lui arrive aussi de lever la tête ! Et heureusement ! Et çà fait drôlement du bien de voir çà…

C’était très beau et réjouissant, ce passage de grues !

Durant cette semaine de beau temps troublé par quelques journées grises et quatre petits milimètres de pluie, le Biau Jardinier a continué de valoriser cette période de sol sec en poursuivant les chantiers prévus : entretien du drainage, installation d’arrosage.

Le drainage de la partie Sud Ouest du jardin, qui avait été réalisé il y a 23 ans, présentait des signes manifestes de faiblesse : de l’eau stagnant au bout d’une des «basses» du jardin, ce qui n’était pas bon du tout pour les légumes cultivés à cet endroit là : ils asphyxiaient… L’action du godet délicatement conduit par Charlie sur sa pelleteuse

et le fignolage à la main

ont permis d’identifier les bouchons à l’origine du problème.

Les collègues de la ferme Terrier avaient apporté leur matériel organisé pour : réserve d’eau à l’avant, tracteur à pneus larges basse pression, compresseur à l’arrière, furet, et même l’emplacement prévu pour ranger les pelles.

Et c’est comme çà que drains et collecteurs bouchés ont été nettoyés avec de l’eau sous pression.

Il a fallu aussi déboucher un des drains «de ceinture» qui n’avait pas été posé avec assez de pente.

Et pour finir, la terre (qui avait été sortie et rangée agronomiquement) a été remise en place en bon ordre : terre arable par dessus la terre de profondeur. Et c’est reparti pour un tour.

La parcelle reviendra dans la rotation de légumes par un bon engrais vert.

Du coté de l’installation d’arrosage, Romain a livré le tuyau pour la conduite générale qui va alimenter l’arrosage des carrés de légume qui seront cutlivés dans le pré-verger dès cette année. Charlie a déchargé le touret et l’a rangé.

Le prochain épisode consistera à faire la tranchée pour l’enterrer et à y installer les piquages, puis à monter les parties mobiles de raccordement et de programmation. Pour les jours à venir, assez peu de risque de chômage donc !

Catégorie: