Lutte biologique, canicule et travaux de saison

Un des meilleurs moyens de lutte contre les parasites des légumes est de favoriser les auxiliaires, petits ou gros, qui les prédatent. Le plus souvent, on ne les voit que quand on les cherche. Et encore…pas tous !  Mais il arrive quelques fois que l’appareil photo des Biaux Jardiniers en croise un.

Gros consommateur de limace cherchant une alimentation de sécheresse.

Mais les photos ne sont pas souvent bien belles, même si d’autres gros auxiliaires sont beaucoup plus visibles car fiers de montrer la qualité de leur travail…

Prédation du campagnol : la bio, un univers impitoyable...

Les Biaux Jardiniers continuent l’entretien des diverses cultures notamment par des binages réguliers un peu partout

Dans les carrés de chou,

de céleri

Entretien du céleri aussi sur le rang, avec les doigts de binage.

de carotte.

de poireau

etc

Dans les choux, après le passage de la bineuse, il faut remettre en place les filets tissés qui permettent de lutter contre plusieurs parasites aériens qui raffolent des conditions chaudes et sèches que nous connaissons.

Protection du chou avec des filets contre notamment l'altise.

Et bien sûr, les arrosages continuent partout où ils sont indispensables. L’investisssement dans le chantier de ce printemps qui a installé la programmation des départs et arrêts d’arrosage sur tous les carrés de jardin n’aura pas tardé à commencer de s’amortir !

Par contre, certaines cultures se débrouillent encore très bien sans arrosage : luzerne

courge

Mais ce ne sont pas les plus nombreuses, et les Biaux Jardiniers se félicitent d’avoir, lors du déménagement de leur ferme dans les années 1990, choisi - au détriment la petite région de leurs rêves -  une commune de maraîchers organisés en circuit d’arrosage collectif !

Dans les carrés qui avaient subi un chantier cet hiver, le mélange d’engrais vert à base de sarrasin a été incorporé. Les Biaux Jardiniers attendent un arrosage du ciel (c’est pas gagné !!!) qui déclencherait la levée d’herbe nécessaire pour réaliser un faux semis puis implanter un engrais vert hivernant.

Les 3 mm tombés cette fin de semaine n’y suffiront pas… Non. C’est pas gagné.

Tags: 

Catégorie: