Le jardin en juillet : préparer l'hiver...

Le site a été plutôt négligé ces temps ci, et pour une raison bien simple : le «chargé de comm» a été promu «chargé de prod»… Vouaille donc, quelle promotion !

C’est vrai qu’en juillet, au jardin, çà turbine ! En plus de l’entretien des cultures d’été, qui est très long (tuteurage et taille hebdomadaire de tomate, aubergine, concombre) il y a tout le désherbage des légumes d’hiver, sans chimie, donc un peu aussi entre le pouce et l’index.
Dans les planches de carotte, on a fait un passage manuel pour désherber sur le rang.

un passage manuel sur le rang de carotte est indispensable en bio

Çà a été relativement rapide parce que l’occultation avait bien marché (explications sur cette technique ICI). Mais cela fait quand même quelques heures à 4 pattes, et les carcasses des biauxjardiniers souffrent.
Avec «la sauterelle», on a pu sans problème faire un passage de dent bineuse avec mini buttoir pour compléter la lutte contre les adventices sur le rang. Les biaux jardiniers sont assez satisfaits du résultat :
très léger buttage sur le rang

Toujours grâce à la sauterelle, il a été possible de faire un passage dans des cultures déja bien développées, comme le panais par exemple.

binage de panais à \"la sauterelle\"

La préparation de l’hiver, c’est aussi la récolte des échalotes, qui ont dans un premier temps bénéficié de deux jours d’un rapide premier séchage au soleil : ces jours là, il ne manquait pas. Puis elles ont été rentrées en pallox et sont en cours de  séchage par ventilation dynamique dans le local «ad hoc» (comme dirait Tintin) qui a été auto-construit en 2015.

ventilation pour le séchage de l'échalote

Il faut évidemment surveiller de près température et taux d’humidité. Nous utilisons plusieurs sondes pour celà.

Le travail du jardin en juillet, c’est aussi l’entretien des engrais verts qui assurent la fertilité du jardin à long terme : il est temps de broyer une partie de l’engrais vert pluriannuel à base de trèfle violet et luzerne qui avait été mis en place assez tôt la saison dernière. Les biaux jardiniers en avaient laissé fleurir une partie en prévision de la saison des foins coupés dans nos prés autour du jardin. Il faut en effet penser à garder assez de lieux de butinage pour les auxiliaires qui nous aident jardin.

engrais vert de trèfle violet = zone de butinage

L’ajout d’un peu de graine de trèfle blanc nain dans le mélange permet aussi, si on règle le broyeur pas trop bas, de garder quelques fleurs supplémentaires.

engrais vert broyé

C’est donc une technique de «fauche alternée», comme diraient les éleveurs, mais appliqué à le gestion des parcelles en engrais verts. Et qui est grandement facilitée par notre travail en planche permanente (lien).

Les biaux jardiniers n’oublient pas non plus de surveiller de près l’évolution des dernières variétés d’échalote, ainsi que la maturation des oignons de conservation, de façon à les arracher à temps pour un bon séchage.

En résumé, c’est le plein été, et les biaux jardiniers pensent à l’hiver. Hé oui, les maraîchers ont la sale manie d’avoir toujours au moins une saison d’avance… 

 

Tags: 

Catégorie: