Grande variété de travaux.

Les mois d’hiver, c’est les bons moments pour, dit-on, «faire ce qu’on n’a pas le temps de faire pendant la saison» ce qui est une façon pas très juste de présenter les choses, puisque, que ce soit l’entretien des haies et arbres de la ferme ou l’entretien du matériel, voire le «réveil» des engrais verts, ce sont simplement les travaux de saison !

Du côté des arbres,

le travail a mobilisé Benjamin (lien) et un manuscopic de location. Il y a eu pas mal d’élagage, de l’éclaircissage ; et des acacias en vilaine forme ont été coupés çà et là de façon à favoriser ceux qui ont plus d’avenir. Beaucoup de petits diamètres, donc beaucoup de volume, et donc beaucoup de manutention, mais tout cela fera quand même de la plaquette de chauffage.

Le déchiquetage en plaquette permet de valoriser AUSSI les branches de petits diamètres !

Un bel orme, survivant de la graphiose, trônait à notre carrefour, mais il est mort l’an dernier. Benjamin l’a donc abattu. Ce bel arbre ne fera pas de la plaquette… mais de la planche !

Au jardin lui-même, Benjamin a fait de la grimpe pour «remonter» les chênes dans le but de continuer à les maintenir près de tous les tunnels tout en en limitant les nuisances des branches (ombre, risques de casse). Parmi eux, les Biaux Jardiniers tiennent tout particulièrement à ce chêne qui s’est spontanément installé juste au milieu de l’allée entre les vieux tunnels (achetés d’occasion pour notre première ferme il y a plus de 30 ans), dès leur re-montage à Sornay, il y a 24 ans : manière de marquer le début de la cohabitation - souhaitée harmonieuse - entre la parcelle et la Bio des Biaux, par adaptation réciproque ?

Du côté atelier,

çà a été la cérémonie rituelle de la mécanique agricole : vidanges, graissages, nettoyages, remplacements de filtres, etc… sur les tracteurs puisque tout le nécessaire était disponible.

En attendant de passer à l’épisode suivant : réparations, modifications, soudures, etc… les commandes sont faites, les pièces arrivent peu à peu. Il y a encore plusieurs semaines «tranquilles» pour faire çà !

Du côté des légumes,

lors des journées où le sol était assez réssuyé, le Biau Jardinier a repris les planches récoltées, par un passage de cultibutte directement après la récolte, notamment dans le carré de poireau. Ce sera d’autant plus facile d’y installer la culture suivante, légume ou engrais vert.

Il a préparé, pour y cultiver des légumes à partir de cette saison, un carré qui était depuis 4 ans en engrais vert à base de luzerne et l’a incorpré par un coup de butteuse. La structure du sol était vraiment très belle, en surface comme en profondeur : la culture d’engrais vert, et particulièrement de la luzerne et de graminées adaptées au lieu, par leurs racines qui colonisent tout le profil, c’est vraiment top !

Du côté engrais verts,

le Biau Jardinier a passé la herse étrille dans les mélanges pluriannuels semés l’année dernière et qui ont pâti du couple sécheresse + canicule.

Le but est de limiter la concurrence des adventices et aérer un peu le sol de surface pour faciliter un meilleur démarrage, que les plantes profitent mieux de la douceur des températures.

À Dr planche hersée avec l'étrille, à G pas encore mais sans tarder !

Les engrais verts de fin de saison, par ex les mélanges à base de phacélie, vont plutot bien eux aussi.

Tags: 

Catégorie: