"En même temps" entretiens et restrictions.

Il s’agissait cette semaine d’assurer «en même temps» que les activités médiatiques de représentation extérieure, l’ordinaire maraîcher en contexte de restrictions renforcées de liberté de circulation de l’eau. Eau d’arrosage confinée sans attestation dérogatoire de déplacement possible dès 10 heures et jusqu’à 20 heures, sous PV de 1500 euros. L’investisement 2019 du chantier programmation d’arrosage était vraiment un bon choix…

Planches buttées avec engrais vert incorporé.Chicorée rouge en semis direct.Mélange fleuri roulé au roloflex.Laitues sur biodégradable.Laitues sur film blanc. En haut chêne isolé. Au fond haie bocagère. Premier plan toile d'occultation prête à servir.

Donc au delà de la «routine» manuelle hebdomadaire (ramer tailler tomate-aubergine-concombre) il y a eu aussi la «routine» quasi hebdomadaire des binages au tracteur un peu partout. Et par exemple dans les carrés de carotte qui avaient été désherbés manuellement semaine précedente, les Biaux Jardiniers, équipés de la bineuse Duo ont réalisé le quatrième passage entre les rangs (entre deux arrosages).

Les carrés de courge pour cet hiver ont eu droit au passage d’un «commando» manuel, armé du fameux couple «couteau / seau». Vraisemblablement très peu d’adventices auront survécu à cette action éclair ! Bien entendu, à part lors de leur repiquage pour en garantir le redémarrage, il n’y a eu absolument aucun apport d’eau d’arrosage.

Plusieurs plantations, aussi, cette semaine. Mais c’est pas toujours facile de trouver des conditions supportables (pas trop de soleil) pour les jeunes plants quand «en même temps» les arrosages doivent être terminés avant 10 heures et ne pas recommencer avant 20 heures. Parce que pour la reprise dans certaines conditions estivales, sans  rapide petit bassinage au gros de la chaleur, cela peut leur être fatal. Mais les Biaux jardiniers ont eu de la chance : une journée annoncée couverte par la météo pour réaliser des plantations ; et ils se sont mis en «horaire d’été renforcé» (début de journée très tôt + grande coupure aux heures chaudes + fin de journée tardive).

Donc tout cela largement en dehors des heures de bureau… Normal : le maraîchage, même bio, c’est pas le bureau ! C’est d’ailleurs pour cela que les Biaux Jardiniers aiment çà.

En plus de la traditionnelle «tournée de salade» plusieurs plantations donc :

  • pour l’automne fenouil, sur paillage (blanc pour essayer de lutter contre les éventuels excès du soleil)

  • pour l’hiver un carré de chou

Bien sûr, le Biau Jardinier a eu à coeur, avant son escapade parisienne, de «fignoler» en rajoutant à la main les rares manquants : c’est bien vite fait, et le plaisir des yeux y gagne (la récolte aussi !).

Fignolage manuel pour remplacer les quelques manquants.

Et pour la dernière plantation de maïs doux, l’équipe au grand complet a été mobilisée pour la faire «en vitesse» ce mercredi pourtant jour de préparation de paniers : il s’agissait de profiter du temps couvert, moins agressif pour les jeunes plants, et en espérant que la pluie annoncée tombera «pour de vrai» !

Cela a donc été l’occasion, pour ceux qui travaillent «en statique», de vérifier si les cabans de pêcheurs bretons fonctionnent encore en période de sécheresse tout en gardant les jambes à l’air.

Coté engrais verts en période sécheresse, çà pousse assez lentement, mais luzerne et trèfles, par leur magnifique système racinaire, ont de la ressource !

Tags: 

Catégorie: