Diversité de travaux au jardin...

… normal, en juin… «c’est la saison» : observation des cultures, semis et plantations, binages, arrosages, entretien des abords, et bien sûr récolte et livraison de légumes sont au programme : les longues journées d’été sont donc bien remplies.

Bande fleurie couchée au roloflex, binage, bande fleurie récente, occultation, haies bocagères, un coup d'oeil au Biau Jardin de Grannod.

Avec la photo ci dessus, les Biaux Jardiiers proposent aux lecteurs de ce site un petit «atelier lecture de paysage maraîcher bio» :

  • au premier plan une rampe d’arrosage montée avec ses asperseurs à bas débit (économie d’eau, respect de la structure du sol), installée sur une bande fleurie qui semble rampante (?)
  • une bande fleurie en place depuis le printemps de l’année dernière, qui comptait - notamment - un magnifique seigle multicaule de près de 2 mètres de hauteur. La végétation a été «couchée» par un passage de roloflex (détails sur ce prototype d’outil ICI et sur autre usage du roloflex ICI) . Cette technique nous permet, en cas de besoin, de limiter la pousse - en cas de trop forte concurrence potentielle à la culture voisine - par exemple le céleri qui pousse à coté - tout en ne la détruisant pas, ce qui permet de maintenir un abri pour la faune. Supprimer ainsi un passage de broyeur  (qui de plus consomme plus d’énergie que le roloflex) réduit au minimum possible le dérangement apporté aux auxiliaires qui s’y trouvent.
  • le carré de céleri-rave avec un passage de bineuse guidée, en cours de réalisation à deux personnes : c’est le deuxième entretien mécanique depuis la plantation => la culture biologique remplace les pollutions des désherbants chimiques par la valorisation du travail humain.
  • une bande fleurie plantée cette année, avec le magnifique orange des calendula (semence produite sur notre ferme) en cours de floraison
  • entourée de bandes fleuries, la toile noire d’une occultation en cours (détails sur cette technique ICI)
  • en arrière plan, une des haies bocagères entourant notre Biau Jardin. Elle est composée de plusieurs espèces d’arbres et arbustes feuillus, de pays, en mélange. La partie gauche a été plantée par les Biaux Jardiniers il y a une dizaine d’année, la partie a droite, plus haute et qui compte aussi quelques arbres têtards, traditionnels de Bresse, est beaucoup plus ancienne (explications par ce LIEN).

Pour l’entretien des planches permanentes de légumes, les deux bineuses guidées (Schmotzer à gauche, Duo à droite) ont été mobilisées.

La Schmotzer montée en deux rangs a servi par exemple dans le céleri-rave

et la Duo en trois rangs dans les cultures très récemment levées, panais par exemple.

Le rotofil a lui aussi ronflé pour l’entretien des abords, notamment la fauche sélective sur les bouts de planches : le but étant de limiter la pousse de l’herbe près des cultures et ainsi favoriser l’aération des légumes tout en préservant le maximum de nourriture, d’abri et de couloirs de circulation pour les insectes auxiliaires en laissant des végétaux fleuris en bordure de la grande allée aussi.

Coté bandes fleuries et les auxiliaires, ils en ont plein les pattes !

et çà butine à qui mieux mieux.

Dans les planches qui avaient reçu du fumier rapidement composté puis avaient été semées en engrais vert diversifié,

notamment dans la «bande pépi» où il y avait eu un gros chantier au printemps (LIEN) çà commence à pousser à bonne vitesse.

Du coté des foins, çà approche, mais çà n’est pas très «épais».

Et coté légumes, pousse et récolte vont de pair : la pomme de terre nouvelle de plein champ, par exemple, va bien.

Et il y aura du joli fenouil, mais les Biaux Jardiniers sont toujours un peu dans la crainte de grêle.

Tags: 

Catégorie: