Crue, lutte bio, et début de saison.

Voilà un bon moment qu’il pleut, en Bresse comme dans le Jura : les biefs débordent, la Seille déborde et envahit «la prairie». C’est de saison… Les parcelles juste en dessous du jardin sont en partie recouvertes. L’eau n’arrive pas très loin de la haie :

La Seille "sort de son lit".

Depuis le haut du jardin aussi on voit que toute la prairie est sous l’eau :

La lutte biologique contre les parasites des cultures par installation d’auxiliaires continue de bon train, et c’est bien nécessaire parce que l’hiver, avec les sols mouillés, les rongeurs «remontent». Heureusement, une de nos félins répondant - c’est vrai - au doux nom de «swiffer», variété efficace, locale et no végan issue d’élevage paysan made in Biau Jardin de Grannod «se défonce» !!!

Quelques minutes consacrées à jouer avec la récolte du moment  au pied des Biaux Jardiniers pour leur montrer le boulot :

puis début de la dégustation

À peine 1 minute consacrée à ingurgiter le rongeur, avant de repartir à la chasse

Le jardin est «bien mouillé» effectivement, mais sous tunnel il n’y a eu aucun obstacle à préparer des planches de culture pour les prochaines plantations.

En plein champ par contre, c’est nettement différent. Le travail en planche permanente permet que le sol ressuie bien car il n’est jamais compacté par les roues du tracteur. Et notre politique de rotation extensive porte ses fruits : les racines des engrais vert fissurent bien le sol, facilitant l’assimilation de l’eau. Pour détruire les engrais verts des premières planches qui seront mises en culture dans quelques semaines, les Biaux Jardiniers ont déroulé des toiles d’occultation. (plus de détails sur cette technique dans le livre de présentation au chapitre «sans pesticides de synthèse»).

Les toiles pliées et rangées l’année dernière en fin de saison et les agrafes sont amenées avec la fourche lève palette à pied d’oeuvre :

et mises en place

à peine un tout petit peu de vent, alors çà se passe facilement !

 

 

Tags: 

Catégorie: