C'est aujourd'hui le printemps

C’est aujourd’hui le début officiel du printemps. Et comme d’hab, le début de printemps, c’est un peu de tous les temps : soleil printanier et pluies sous temps gris. Concernant le soleil printanier, c’est le début de floraisons d’espèces sauvages. Les prunelliers dans les haies explosent de fleurs blanches et çà butine à donf› !

Haie bocagère de feuillus de pays plantés en mélange

la prairie humide est garnie de fritillaire

Fritillaire dans la prairie de Seille

et en limite de sous-bois, ce sont les scilles et anémones sylvie qui garnissent.

Anémone sylvie

Côté pluies et temps gris, il y a eu semaine dernière une petite crue de la Seille qui en se retirant a laissé, sous forme de dépot de limons fins sur les pousses d’ortie en bordure, la trace beige de son passage hors de son lit.

Et la prairie est bien mouillée.

Plantations

Au jardin, Il y a eu des plantations en plein champ, notamment une nouvelle «tournée» de petit pois. La terre avait été préparée, puis les lignes de goutte à goutte installées, et les planches couvertes de film biodégradable.

Et puis plantation manuelle :

Petits outils utilisés pour la plantation des mottes de petits pois, de G à D : plaque de dépotage pour sortir les plants de leur alvéole, rayonneur pour planter à la bonne distance, plaques de plants. Le tout amené sur place avec le plateau bois.

Les plantes ont ensuite été couvertes par un voile pour les protéger du froid.

Chantier arrosage

Côté installation d’arrosage, le chantier continue. Charlie a ouvert les tranchées avec sa pelle.

Cet engin a aussi permis de dérouler le touret de la conduite, c’était un «gros morceau»…

Dans notre Bresse si humide, l’expérience prouve qu’il sufffit de faire un trou en terre à la pelleteuse pour y concentrer de l’eau… qui crée ensuite une mouillère. Les Biaux Jardiniers ont donc pris la précaution de dérouler un drain en fond de tranchée à côté de la conduite.

En raccordant les drains à un émissaire, cela permettra d’évacuer toute eau qui songerait à stagner de manière intempestive.

Entretien du bocage

Côté entretien de la ferme, plusieurs arbres têtards ont été taillés, en prenant soin de laisser entre eux quelques brins pour favoriser un peu le milieu, laisser assez de lierre pour les butineurs en saison creuse, etc.

Cette taille d’entretien a donc aussi permis de produire de l’énergie renouvelable : les branches récoltées seront rangées en attendant le passage de la déchiqueteuse. Elle les transformera en plaquette bocagère qui permettra de chauffer les paysans comme leurs endives, de tempérer le local de conservation des courges, etc… pendant les périodes où les capteurs solaires ne suffisent pas seuls à la tâche.

Et du côté de la mini-mare créée pour les batraciens lors du drainage de l’année dernière, on dirait que çà va très bien !

 

Tags: 

Catégorie: