Automne = mises à l'abri.

C’est l’automne, donc la saison des mises à l’abri.


- Mise à l’abri des légumes de conservation par récolte à la souleveuse, notre toujours

bien vaillante ferraille trentenaire. Les conditions ont été assez mouvementées, et çà ne semble pas fini : dans un premier temps les Biaux Jardiniers avaient réussi à jongler entre les périodes d’averses et les journées ensloleillées et ventées où le sol réssuyait assez. Mais avec un arrosage de 50 litres tombés du ciel le seul week-end dernier sur chaque mètre carré de Biau Jardin, çà fait trop pour continuer à récolter avec un matériel ; par contre, çà plait bien aux batraciens, et on peut entendre une jolie petite série de «ploc» quand on passe à côté d’une des nombreuses flaques !

- Mise à l’abri aussi de la terre par semis d’engrais verts pour protéger de l’érosion et du lessivage. En fonction de la culture précédente, les semis de mélange résistant au froid ont été réalisés dans différentes conditions.

  • Semis «classique» sur terre nue, les plantes sont en cours d’installation,

et dans les carrés de courges, le mélange, avec ses différents réglages, est bien implanté, prêt à «démarrer»

  • Semis sans travail de sol derrière broyage des cannes de maïs et avec passage de roloflex

  • Sur-semis dans les mélanges d’engrais vert d’été avec «pseudo incorporation» par le roloflex dont le passage, comme souhaité, aura calmé la phacélie et détruit le sorgho, qui s’était joliment développé lors de la sécheresse.

  • Les derniers semis réalisés sur les planches de carottes déja récoltées sont en train de germer.

À droite engrais vert en cours de germination, au centre carotte à récolter, à gauche panais.

  • Les engrais verts pluriannuels de leur côté, qui ont plutôt bien résisté aux sécheresses de cet été, se sont beaucoup développés depuis quelques semaines.


Donc actuellement, pas de terrain nu, pas de planches sans engrais vert : alors les Biaux jardiniers en sont bien satisfaits.

  • Mis à l’abri aussi, mais sous une autre forme, les poireaux continuent à bénéficier de la protection des filets pour leur éviter les dégâts de mouche mineuse. Le souci étant que ce système, défavorable aux insectes parasites, installe une ambiance favorable aux maladies du feuillage…

Pas toujours facile, la bio, et dans leurs conditions humides de Bresse, les Biaux Jardiniers se font du souci pour leurs planches de chicorée prévues pour les semaines à venir : çà risque de «craindre». (À suivre…)

Tags: 

Catégorie: