Alternance à la tête de la météo.

 :-(

 

 

 

:-)


Météo diversifiée ces derniers temps, et au jardin, la récolte des dix dernières planches de carotte a pu se faire, mais confiné-e-s sous le brouillard. Ah, la Bresse… «ses brouillards lumineux»… chantés dans les années 1980 par le duo Claudel et Vacheré dans un de ses «tubes» locaux : Le rock de la Chapelle Naude.

Heureusement, la terre était assez réssuyée pour être travaillée, alors le Biau Jardinier n’a pas traîné ! Il a passé le cultibutte auto-construit de la première génération pour incorporer grossièrement les fanes et fissurer la planche suffisamment pour lui permettre de faire face aux intempéries de l’hiver sans asphyxier.

Il avait aussi attelé à l’arrière le double rouleau de vibro ce qui a permis un affinage de surface suffisant

pour tout de suite après, semer l’engrais vert hivernant, un mélange poacée (système racinaire puissant pour ameublir la planche sur tout son profil) et fabacée (fixation d’azote atmosphérique). Ne restent donc en terre dans les carrés d’ombellifères que les planches de panais qui seront récoltées au fur et à mesure de l’hiver.

C’est par contre un beau soleil qui a accompagné la dernière journée de travail de Noémie, qui a «fait la saison» au jardin. Merci à elle ! Ça a été l’occasion d’arroser çà… après avoir planté l’ail

et bien sûr déroulé et fixé les toiles qui empêchent les herbes adventices de s’installer dans les allées de nos planches permanentes.
 

Le jardin lui aussi a mis son «poil d’hiver» c’est à dire

peu de planches couvertes en légumes, beaucoup de planches couvertes en engrais verts.

Tags: 

Catégorie: