Au delà des bornes du jardin

Tourisme maraîcher

Malgré les urgences à assumer au jardin, nous avions décidé de participer à la journée de visite de maraîchers organisée par le Sedarb ( Service d’Eco Développement Agrobiologique et Rural de Bourgogne).

 

Le thème : visite de maraîchers vendant au détail et maitrisant bien des pratiques agronomiques originales très bien adaptées à leur terrain et leur personnalité, avec de bons résultats économiques.

 

Le lieu : région Rhône-Alpes.

 

Paradoxe ?

Pourtant, il pleut, mais tout l’après-midi, nous avons discuté arrosage…
Pourtant, les températures commencent à baisser, mais tout l’après-midi, nous avons discuté tomates…

Nous avons discuté collectivement arrosage des tomates
sous tunnel parceque cet après-midi, il y avait dans la région lyonnaise réunion de mise en commun suite aux diagnostics qui avaient été faits cet été chez chacun par nos techniciens.

Sols de nature différente, climats différents, abris différents, mais améliorations possibles chez tout le monde !
Comme il y a moins d’urgences au jardin, l’hiver, c’est la saison des bilans, des formations, des échanges, des voyages.


 
 

O G M


L’avantage, quand on prépare les paniers et leurs légumes bien installés dans le local construit exprès pour, c’est qu’on peut écouter la radio…
Et à France Culture ( culture : une radio pour paysan, évidemment bien sûr ) de 16 à 17 heures, c’est «sur les docs», formidable émission de documentaires, qui fait souvent des semaines à thème.

Sujet de la semaine : crise alimentaire mondiale. Numéro du jour : «du blé pour les ogm».

Les abeilles en Saône et Loire


Entendu il y a peu sur une radio locale, le résultat d’une étude très détaillée ( puisque concernant quasiment tous les apiculteurs du département) sur le grave problème de la mortalité des abeilles. Environ la moitié des abeilles du département sont mortes cette année !


Une analyse géographique plus poussée a été faite : on a constaté que les décès de ruches étaient beaucoup moins nombreux dans les zones d’agriculture extensive avec des prairies et beaucoup plus importants dans les deux secteurs du département où il y a de l’agriculture intensive.


La personne en charge de cette étude a précisé qu’il ne fallait pas tirer de ces constatations des conclusions qui pourraient montrer du doigt une profession.

Pages

S'abonner à RSS - Au delà des bornes du jardin