Au delà des bornes du jardin

2 années de catastrophe.

Fukushima : les français trompés et conditionnés à accepter l’hypothèse d’un accident nucléaire 
 
 
Lors des commémorations du second «anniversaire» du début de la catastrophe de Fukushima, de nombreuses voix se sont élevées pour évaluer (plus ou moins bien) les conséquences financières d’un accident nucléaire, prétendre que des «enseignements» avaient été tirés pour «améliorer» la supposée sûreté des réacteurs, et surtout affirmer qu’il fallait «se préparer» à une telle catastrophe.
 
En résumé, les français sont conditionnés à accepter, comme s’il s’agissait d’une fatalité, la continuation de l’activité des centrales nucléaires. Et à accepter, comme s’il s’agissait d’un risque «naturel», l’hypothèse d’une catastrophe nucléaire.

Tant que c'est possible...

On peut profiter des longues soirées d’automne qui arrivent pour aller sur le site de l’Assemblée Nationale y suivre l’audition le 9 octobre 2012 de Gilles-Eric Séralini ( auteur de l’étude relative maïs génétiquement modifié) par la commission du développement durable et la commission des affaires sociales.

Tant que c’est possible !

 

lien

 

.

 

J'aime les "journalistes" !

Notre sous-préfecture, cette bonne ville de Louhans ( 71 500)  avait encore la chance de posséder un abattoir en activité. Ce qui permet à de nombreux éleveurs bressans de toute spécialité de travailler «localement». Grâce à une mise aux normes sanitaires subventionnée notamment par la mairie il n’y a pas beaucoup d’années.

Il y a peu, des avertissements ont été donnés, après enquête des services compétents, par Madame la sous-préfète, suite, dit la presse, au non respect de certaines normes en matière de sécurité du travail. Les gérants de l’abattoir, ont, dit toujours la presse,  par mesure de précaution, et pour éviter que leur responsabilité ne soit engagée en cas d’accident du travail, décidé de suspendre les activités de l’abattoir. Ce qui a provoqué la surprise chez les salariés de l’abattoir.

Pages

S'abonner à RSS - Au delà des bornes du jardin