Au delà des bornes du jardin

Paysans de la mer

Le Biau Jardinier profite de cette semaine de vacances pour publier un article sur les paysans de la mer.

Car comme nous paysans de la terre, nos collègues paysans de la mer sont, pour leur survie, confrontés aux conséquences de la concentration.

Concentration de la production de ce qui chez nous, paysans de la terre et maraîchers s’appellerait sélection végétale et production de semences. Concentration de la production de ce qui chez nous, paysans de la terre et maraîchers s’appellerait culture de plants à repiquer.

http://www.lalaverieproduction.com/

Roundup, monoculteurs de maïs, suppression des aides à la Bio

Mercredi dernier 22 novembre,  l’association générale des producteurs de maïs (AGPM), branche spécialiée de la FNSEA, tenait congrès, dans le Sud Ouest de la France, région bien connue pour sa pratique des cultures OGM avant leur interdiction (et même après puisque c’est l’état qui avait dû détruire des culture OGM semées lors du dernier moratoire par quelque acharné).

Région bien connue aussi pour sa pratique du gavage de volatiles, jusqu’à la cirrhose.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le fauchage d'OGM...

…sans oser le demander…

Seuls 14 faucheurs volontaires sur une soixantaine de participants étaient convoqués au

tribunal de Dijon mardi 5 septembre dernier pour la neutralisation en novembre 2016 et janvier 2017 d’essais menés par la coopérative agricole Dijon Céréales de colza OGM muté pour être rendu tolérant à herbicide (*).

30 août : saint Fiacre

Le 30 août, c’est la saint Fiacre.

Saint Fiacre, c’est le saint patron des jardiniers (*).

Saint Fiacre «s’est installé» (lui, son jardin, son monastère) à Meaux. Son bâton de marche, tombé sur le sol, s’est transformé en bêche, outil qui lui a permis de défricher le lieu.

Aujourd’hui 30 août, saint Fiacre, sont arrivées au Biau Jardin de Grannod quelques photos du voyage de maraîchers au Québec.

Voyage formation de maraîchers au Québec

On comprend que le biau jardinier ne voulait pas rater çà !

Voiles de protection : test de nouveaux usages.

Pour protéger du froid leurs légumes de plein champ, les biaux jardiniers utilisent des voiles en polypropylène non tissé, très légers ( <20 grammes / m2) dont ils recouvrent horizontalement les planches de culture. Ça ne suffit bien évidemment pas toujours, mais c’est un bon outil.

Pour lutter contre certains insectes ravageurs des cultures, les biaux jardiniers utilisent aussi le même type de technique : le voile non tissé, ou dans d’autres cas le filet à maille tissée (lien). Exemple :

Pages

S'abonner à RSS - Au delà des bornes du jardin